EST – Une fin de match décevante : Pénalisés…

 

Les “Sang et Or” ont cru un peu tôt à la victoire. Ils ont quitté le Stade Mustapha-Ben Jannet avec bien des regrets.

Depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe en janvier dernier, Miguel Cardoso s’en est plutôt bien sorti jusqu’à ce qu’il se déplace dimanche à Monastir. Un déplacement ponctué par un match nul que le technicien portugais regrette déjà : “C’est mon premier match nul à la tête de l’équipe, en championnat évidemment. Ce n’est sans doute pas la meilleure chose qui peut nous arriver”, s’est confié le coach “sang et or” aux médias après la rencontre.

Et s’il y a une qualité qui caractérise le technicien portugais, c’est son humilité à toute épreuve. Miguel Cardoso n’a pas besoin d’être questionné pour dire ce qui n’a pas réellement marché : “L’entame du match n’a pas été bonne, les dix premières minutes notamment. Par la suite, nous sommes entrés progressivement dans le jeu et nous avons pu terminer la première mi-temps sur une avance confortable. Au fil des minutes, nous avons cherché à préserver notre ascendant. Nous avons été pénalisés pour les dix dernières minutes. Il reste six matches à disputer et le championnat est complètement ouvert”, a-t-il expliqué.

Le résultat nul obtenu à Monastir remettra pour plus tard la course au titre de champion de Tunisie. Pour le moment, c’est la Champions League qui reprend ses droits avec une demi-finale aller ô combien décisive pour les “Sang et Or”, ce samedi, contre la redoutable formation sud-africaine de Sundowns.

Rodrigues en long et en large…

Les Espérantistes ont fait match nul à Monastir, mais ils n’étaient pas si mauvais que cela. Au contraire, s’ils avaient poussé un peu plus, ils auraient pu doubler, voire tripler la mise. Et s’il y a un joueur qui a particulièrement brillé lors de cette rencontre, c’est bel et bien l’avant-centre brésilien, Rodrigo Rodrigues, critiqué lors de la double confrontation contre l’Asec Mimosas en quarts de finale de la Ligue des champions pour ne pas avoir marqué de but.

Contre l’USM, Rodrigues n’a non seulement ouvert le score au bon timing, à la 37’ de jeu, libérant ainsi ses camarades, mais il a été l’un des joueurs “sang et or” les plus généreux dans l’effort tout au long des 70 minutes qu’il a jouées.

On lui dénombre trois autres occasions nettes, outre celle qu’il a concrétisée. Il est tombé à chaque fois sur un Béchir Ben Saïd aux aguets.  Un autre attaquant s’est distingué en sillonnant aussi le terrain en long et en large : Oussama Bouguerra. Il a été de toutes les sauces et a pesé lourdement sur la défense monastirienne. Idem pour Houssem Ghacha qui a démontré qu’il mérite bien sa titularisation.  Ceci dit, il n’y a pas de soucis à se faire pour Yan Sasse, grand absent dimanche : “Yan Sasse avait un petit souci de santé. Il n’était pas capable d’apporter sa contribution à l’équipe, c’est pourquoi il a été ménagé”, a expliqué, à son propos, Miguel Cardoso.

Laisser un commentaire