Après quelques jours de leur déplacement vers les Lieux Saints pour effectuer les rites du pèlerinage pour cette année, les avis des pèlerins tunisiens portant sur la qualité de services, de l’accueil et du logement, divergent. Entre satisfaits, peu satisfaits et complètement insatisfaits, les pèlerins se sont fait entendre.

Lors d’une réunion avec le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, tenue récemment dans le lieu de résidence du convoi tunisien des pèlerins, ces derniers sont revenus sur la qualité des services, du logement et de l’accueil auxquels ils ont eu droit. Insatisfaits, certains d’entres eux ont notamment critiqué la qualité des logements où ils résident, en raison des espaces jugés peu spacieux d’autant plus que certaines chambres accueillent jusqu’à cinq pèlerins. Ils ont critiqué également l’absence de repas de déjeuner et de dîner ce qui les a obligés de se déplacer ailleurs pour se nourrir, ou se partager les repas qu’ils ont préparés en Tunisie. De nombreux pèlerins ont également fustigé la hausse des tarifs de pèlerinage par rapport à l’année précédente.
Toutefois, ici, les services d’assistance, de renseignements et d’accompagnement font l’unanimité auprès des pèlerins tunisiens. Ils ont tous souligné la bienveillance des guides religieux et des accompagnateurs. Selon leurs témoignages, ces agents les ont parfaitement assistés et aidés dès leur arrivée à la Mecque, comme le confirme l’agence TAP.
Pour sa part, le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, s’est montré compréhensif, compte tenu des critiques formulés par les pèlerins affirmant que le convoi officiel assuré par le ministère «veillera sur la sécurité et le bien-être des pèlerins tunisiens et n’épargnera aucun effort pour les servir, tout en prenant leurs suggestions en considération». Adhoum a fait savoir que la hausse des tarifs du pèlerinage est justifiée notamment par la dépréciation de la monnaie nationale, outre l’augmentation des coûts de certains services dans les lieux saints.
Les premiers pèlerins tunisiens sont partis à la Mecque, rappelons-le, mardi 24 juillet 2019. Selon les chiffres du ministère du Transport, Tunisair et la compagnie saoudienne transporteront 5.741 pèlerins à raison de 23 et 14 vols respectivement, pour cette saison de pèlerinage.
Le tarif du Hajj a été fixé, pour cette année, à 13.896 dinars par personne, ce qui a enregistré une hausse de plus de 2000 dinars par rapport à l’année 2018, puisque le pèlerinage valait 11.710 dinars.
Le ministère des Affaires religieuses avait annoncé, samedi 3 août 2019, le décès d’un pèlerin tunisien dans les Lieux Saints. Il s’agit d’un homme âgé de 76 ans, originaire de Nabeul, décédé de mort naturelle alors qu’il effectuait la prière d’Al Sobh, accompagné de sa femme.
Le hajj se terminera officiellement avec la fête du sacrifice (l’Aïd al-Adha) qui sera célébré le 11 août.
K.J.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire