Sous le double signe de la solidarité, la soirée de clôture du Festival d’El Jem sera placée sous les signes conjugués de la musique, de la solidarité et de l’inclusion culturelle.

La soirée de clôture de l’édition 2019 du Festival international de musique symphonique d’El Jem sera l’occasion d’apprécier le nouveau palier atteint par cette manifestation dont la Fondation Arts & Culture by UIB est le mécène principal.
En effet, depuis le début de cette 34e édition du festival, les observateurs culturels ont été nombreux à constater la nouvelle dynamique qui est née à El Jem. La richesse et l’éclectisme du programme ont été salués unanimement, soulignant les choix artistiques du festival et l’appui sans faille de son mécène. Cette mise à niveau artistique qui a valu au public bien des satisfactions s’est accompagnée d’un nouveau déploiement logistique pleinement appuyé par la Fondation Arts & Culture by UIB qui a permis au festival de rénover en profondeur l’ensemble de ses procédures tout en gagnant une nouvelle visibilité.
Plus performant, plus accessible et plus ouvert, le Festival international de musique symphonique d’El Jem a entamé sa mue vers une efficacité accrue tout en consolidant sa programmation artistique, avec plusieurs temps forts et une identité internationale solidement ancrée. A ce titre, la soirée de clôture résume à elle seule cette remarquable progression. Dédiée au concert «Mozart entre deux rives», cette soirée mettra en exergue plusieurs formations musicales et conjuguera pour la première fois musique, culture et solidarité.
Ce pont virtuel édifié de manière volontariste par la Fondation Arts & Culture by UIB est une ambition véritable et un défi à relever. Cette démarche donnera lieu à une soirée qui promet d’être aussi passionnante que fervente, tournée vers l’art et le nécessaire devoir de solidarité. Le cœur de la soirée sera consacré au récital «Mozart entre deux rives» et ses artistes. Le public pourra ainsi découvrir les Jeunes Cordes de France, les amis de Schéhérazade et Tunisia 88 ainsi que la chorale Angham by UIB qui se produit pour la première fois sur la scène du festival d’El Jem.
Durant cette soirée de clôture, le public pourra aussi découvrir la performance du virtuose du violon de SOS Villages d’enfants, une association dont la Fondation Solidarité & Innovation by UIB est partenaire depuis 2010. Enfin, un moment symbolique ouvrira cette soirée lorsque les présents seront invités à communier avec l’hymne national tunisien qui sera diffusé sur le grand écran de l’amphithéâtre d’El Djem.
Au-delà du programme musical d’une grande diversité, cette soirée de clôture sera une célébration de la solidarité et du partenariat exemplaire qui associe l’UIB et ses fondations avec les villages d’enfants SOS. En effet, la soirée sera l’occasion pour annoncer la conclusion d’une convention de parrainage entre la Fondation Arts & Culture by UIB et les Villages d’enfants SOS. Cette convention aura pour objectif la promotion de la culture artistique des jeunes de ces villages, avec des programmes de formation, d’encadrement et d’accompagnement. Ces programmes seront en outre développés en fonction des aptitudes et des centres d’intérêt des enfants pensionnaires de ces villages.
Cette nouvelle convention vise de la sorte à renforcer la notoriété de ces villages en associant leur image à la musique, l’excellence et la virtuosité. De même, les enfants des villages seront soutenus dans leur élan artistique et créatif de manière à pérenniser cette démarche. Dans cet esprit, la convention vient apporter un soutien inédit à ces villages d’enfants en mettant à leur disposition des artistes et des managers culturels tout en les insérant dans de nouveaux réseaux.
De fait, cette nouvelle démarche vient enrichir et confirmer les actions en faveur des villages SOS. Très symboliquement, une centaine d’enfants venus des villages d’enfants et de jeunes de Gammarth, Siliana, Maharès et Akouda seront invités à cette soirée de clôture à laquelle ils assisteront aux côtés des artistes en herbe du Conservatoire solidaire «AdwArt», également invités. Cette soirée sera également l’occasion de découvrir un film vidéo rétrospectif de l’événement «Maghreb en chœur» qui a associé en avril dernier à Casablanca les trois chorales maghrébines du Groupe Société Générale. Cette touche maghrébine est un gage de plus pour souligner l’ouverture de l’UIB sur son environnement et l’ancrage de l’esprit créatif dans cette institution.
Pour cette soirée de clôture à maints égards exceptionnelle, comment ne pas mentionner aussi cette subtile alchimie entre arts et solidarité, entre des fondations portées par leur engagement et des artistes d’une générosité infinie et entre un public ravi et un festival qui amorce son ascension vers l’excellence ?

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire