Donné pour partant après la CAN de l’Egypte, le Français est solide au poste… pour le moment.

On n’entend plus rien sur le dossier Alain Giresse. Presque tous les médias pro ou anti Wadii Al Jary se «taisent» à propos de ce sujet depuis plus d’une dizaine de jours. Et ce silence fédéral et médiatique est intrigant. Giresse, après la CAN de l’Egypte, était sur le point d’être remercié et «écarté» et quand nous avons dit qu’il peut rester et que son départ n’est pas une mince affaire, on nous a contredit. Et maintenant? Pourquoi le bureau fédéral ne l’a pas remercié comme on nous l’a dit juste après la CAN? Pourquoi il n’y a pas eu de solution à l’amiable avec le technicien français? On se souvient tous que l’information de son départ à l’amiable était incessante. «La décision a été donc prise», nous a-t-on dit, mais voilà que tout était presque de l’intox. Giresse a un contrat bien solide et il ne compte pas, comme tous les sélectionneurs réputés, lâcher le moindre euro à la FTF. Le dossier n’est pas si simple, comme celui de Kasperczak qui est allé à la Fifa pour réclamer et percevoir ses émoluments. Alors Giresse restera, restera pas? Cela dépend toujours de l’attitude de Wadii Al Jary qui veut terminer ce bail du Français mais au moindre coût. De l’autre côté, Alain Giresse a prouvé que c’était quelqu’un qui savait encaisser. Malgré tout ce qu’on lui a fait à la CAN (Ben Belgacem et Boussaïdi parachutés à la dernière minute, limogeage de son adjoint et de son homme de confiance, apparitions médiatiques controversées de Kanzari pour contredire Giresse), il n’a pas bronché. Il est sûr de lui et motivé par la demi-finale jouée contre le Sénégal. C’est le calme pour le moment à ce sujet. Mais on pense bien que c’est un «faux» calme. La prochaine semaine va, d’après nos informations, connaître d’autres développements à ce sujet. Pour le bien d’une sélection qui a fait du bon et du moins bon, il faut se décider sur le sort de Giresse. Si on fait tout cela pour retrouver des noms du passé (Maâloul ou Sami Trabelsi), il vaut mieux alors conserver Giresse et l’accompagner. Mais il semble bien que l’opération de faire sortir Giresse est une opération coûteuse.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire