Heureux de retourner dans son pays natal pour profiter du soleil et passer la  fête de l’Aïd el Kébir  auprès de sa famille, ce jeune qui s’est installé depuis une dizaine d’années en Italie avec sa femme, a vu ses vacances d’été se transformer en cauchemar. Et pour cause, un voleur l’a privé de la joie de la fête du sacrifice et a profité de la tombée de la nuit et la fatigue de la famille pour s’emparer  du mouton acheté le jour même.
Plusieurs témoins ont reconnu le voleur en question  et ont signalé son identité à la victime. Il s’agit d’un jeune délinquant connu pour ses antécédents judiciaires et son implication dans des affaires de consommation de stupéfiants. Une plainte a été déposée par la victime au poste de police mais le voleur court toujours. Il a même profité du soleil pour aller se baigner après son acte délictuel.  Quant à notre jeune résident à l’étranger, il a été dans l’obligation d’acheter un autre mouton pour fêter comme il se doit l’Aïd.

Un père tue son fils à l’aide d’un couteau

Toujours au Kram-Ouest, un crime abominable a été commis la veille de l’Aïd et a choqué les habitants. Selon notre source, un père a tué son fils à l’aide d’un couteau dans la région de Bir lahlou. Un acte de défense ou de démence, on ne le sait pas encore mais, selon certaines sources, le fils avait commis de graves actes de violence à l’égard de la mère le jour du crime, ce qui a poussé le père à intervenir pour le «corriger».
Le nombre de crimes, de vols et de braquages a, notons-le, considérablement augmenté dans cette région, selon le témoignage des habitants qui regrettent l’absence de rondes policières de nuit comme de jour, ce qui a contribué à la montée du sentiment d’insécurité  chez les habitants et d’impunité du côté des délinquants.
Le poste de police situé au Kram-Ouest qui a été saccagé après la révolution n’a pas rouvert depuis en dépit des multiples appels.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire