ESS : Bien repartir !

Repartir sur de bonnes bases : voilà à quoi devront s’atteler les Etoilés ce soir en finale de la Coupe.
Pour son premier match de la saison en compétition locale, l’ESS se présentera ce soir au Stade olympique de Radès (18h00) pour défier le CSS dans le cadre de la finale de la Coupe de Tunisie.

Afficher ses ambitions !

La consécration en Coupe arabe, après une saison mitigée, et la venue de Faouzi Benzarti à la tête de l’équipe ont provoqué des changements majeurs au niveau des ambitions de l’ESS. Cette saison, les coéquipiers de Maher Hannachi joueront, sans doute, les premiers rôles en championnat.

Sur le papier, ils sont l’un des clubs les plus armés pour décrocher le sacre. Mais il faudra traduire cela sur le terrain dès ce soir. L’idée sera donc d’afficher ses ambitions d’entrée en décrochant ce trophée tant convoité.

Par ailleurs, les coéquipiers de Zied Boughattas sont conscients que leur mission ne sera guère facile devant cette équipe du CSS  connue pour être intraitable dans ce genre de partie.

Mais tout reste possible et aux joueurs de relever le défi, en tentant d’arracher le trophée à tout prix et revenir à Sousse avec un résultat positif qui leur permettra de bien aborder et négocier la saison.

Et pour rivaliser avec les Sfaxiens et faire la différence, le premier responsable à la barre technique mise sur la volonté de ses joueurs. Pratiquement, les partenaires d’Achref Krir vont aborder l’empoignade de ce soir avec la ferme intention de s’imposer. Ce sera une occasion pour eux de démontrer leurs qualités et répondre à leurs détracteurs qui ne les ont pas épargnés par les critiques juste après leur premier test officiel de cette saison face aux Guinéens de Hafia FC.

Qui pour commencer ?

Le poste de gardien, pourtant promis à Makrem Bdiri, semble aujourd’hui le sujet de quelques incertitudes. Faouzi Benzarti ne lui fait pas totalement confiance. Lors de la majorité des matchs amicaux, et même face à Hafia FC en Ligue des champions, Benzarti n’a pas utilisé Bdiri. Du coup, Achref Krir sera très vraisemblablement dans la cage.

En défense, beaucoup moins de problèmes. Mortadha Ben Ouannès tiendra forcément le côté gauche de la défense. Maher Hannachi devra, selon toute logique, être aligné sur le côté droit et la paire Ben Aziza-Boughattas sera dans la charnière centrale.

Au milieu du terrain, nous allons retrouver certainement Malek Baâyou et Mohamed Methnani qui seront épaulés par Yassine Chikhaoui qui assurera la mission de la construction du jeu. L’attaque, elle, sera menée par trois hommes. Ainsi, l’on pourra retrouver sur les ailes Firas Belarbi et Gonzalez avec un Karim Laâribi qui semble bien prêt à relever le défi dans l’attaque étoilée après une première saison marquée essentiellement par l’instabilité.

Mohamed Ali Arfaoui

Laisser un commentaire