Les tentatives du ministère des Affaires locales et de l’environnement visant à transformer la fonction de secrétaire général de la municipalité en une institution légale indépendante constituent une violation des dispositions du chapitre 7 de la Constitution ainsi que du Code des collectivités locales  » a fait savoir la Confédération Tunisienne des maires.

L’organisation fait allusion au décret gouvernemental relatif aux secrétaires généraux municipaux.

Dans une déclaration rendue publique lundi, la Confédération appelle le ministre des Affaires locales et de l’environnement à lever sa mainmise sur les municipalités, l’invitant à temporiser et à élargir le cercle des concertations sur le décret en question, rappelant que les secrétaires généraux sont sous la direction des maires.

Ce nouveau statut proposé par le décret gouvernemental prive le maire de certaines de ses prérogatives en tant que président de l’administration et chef hiérarchique de son personnel y compris les secrétaires généraux, selon le texte de la déclaration de la Confédération.

L’organisation considère que le ministère de tutelle, œuvre à porter atteinte au principe de la décentralisation, regrettant la mise à l’écart de la société civile lors de l’élaboration du texte du décret.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire