La Tunisie a condamné lundi « l’acte terroriste et de sabotage » prenant pour cible une des installations de gaz naturel du champ pétrolier Al-Chiba au Royaume d’Arabie Saoudite.
Dans une déclaration rendue publique par le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie affirme son entière solidarité avec l’Arabie Saoudite.
« La Tunisie se tient aux côtés du Royaume d’Arabie saoudite et soutient toutes les mesures qu’il prendra pour garantir sa sécurité et sa stabilité et préserver ses intérêts et ses installations face à ces agressions répétitives flagrantes », lit-on de même source.
Cité par l’agence de presse saoudienne SPA, le ministre saoudien de l’Energie Khaled al-Falih a déclaré qu’une attaque a été menée samedi dernier par des drones piégés contre une installation de gaz naturel du champ pétrolier Al-Chiba, provoquant des incendies qui ont été maîtrisés, précisant que les dégâts n’étaient pas importants, et qu’il n’y a pas eu de pertes humaines.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Mahdi Ubayd

    20/08/2019 à 06:43

    Mais de quoi se mêle la Tunisie ? A-t-elle protesté quand les Saoudiens et les Emiratis ont envahi le Yémen avec leurs mercenaires soudanais et autres ? A-t-elle protesté contre les bombardements aveugles sur des marchés et des mariages, A-t-elle protesté quant un opposant a été littéralement découpé dans un consulat ? A-t-elle protesté quand le premier ministre d’un pays indépendant a été séquestré et a dû annoncer sa démission sous la menace ? A-t-elle protesté lorsque les Emiratis ont tenté d’annexé l’île de Socotra ? Evidemment, non ! Alors de grâce, arrêtez d’intoxiquer les Tunisiens et que le gouvernement reste en dehors de cet imbroglio. Ces bédouins, qu’il s’agisse des Sa’ud, des Emiratis ou des Qatari ne connaissent qu’un langage, celui de la force et du mépris.

    Mahdi Ubayd

    Répondre

Laisser un commentaire