L’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a annoncé l’élaboration d’une série de questions qu’elle adressera aux partis politiques et aux candidats aux prochaines élections législatives et présidentielles, dans le but d’identifier leurs programmes électoraux et assister les électeurs dans leur choix.
Dans un document publié, hier mardi, l’UGTT a convié les candidats aux prochaines échéances électorales, à répondre à 101 questions, afin de permettre aux électeurs de faire leur choix sur la base de programmes distincts et concrets et sur des visions bien claires, soulignant que les réponses qui seront apportées par les partis politiques, focaliseront les débats et discussions sur les propositions et alternatives des partis politiques.
Ces questions, déclinées sur 10 thèmes majeurs, serviront à identifier les programmes et les idées des parties politiques « dans les moindres détails qui concernent la réalité du pays et son avenir aux niveaux politique, sécuritaire, économique et social », lit-on de même source.
Il s’agit, selon le document, de prospecter les parties politiques sur les questions ayant trait au système de gouvernance, au système sécuritaire et judiciaire, aux libertés, aux équilibres financiers du pays, à la fiscalité, au développement, à l’investissement, aux établissements publics, à l’administration, aux politiques sectorielles et sociales, à la jeunesse et aux femmes actives, à la culture, à la presse, au sport, au développement régionale et à la qualité de vie.
Les réponses obtenues seront collectées par l’UGTT pour être analysées et intégrées par la suite dans une plate-forme électronique, à laquelle l’électeur pourra accéder pour visualiser les programmes des partis et des candidats, ainsi que leurs points de convergence et de désaccord.
L’organisation syndicale a souligné, qu’à travers ces questions, elle aspire à amener l’opinion publique et politique à présenter et à débattre des projets à même de faire sortir le pays de la crise ainsi qu’à connaître les programmes des partis et des candidats aux élections.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire