Il a «promis» d’aider le CA : Que veut Slim Riahi?

821

Pour la énième fois, Slim Riahi refait surface pour «remuer le couteau dans la plaie» d’un CA qui souffre (et qui va souffrir encore) encore de la catastrophique gestion d’un Riahi, dont le lourd héritage de dettes a «ridiculisé» le club. Dans l’un de ses derniers «posts», Riahi joue pour la énième fois sur les nerfs de son public. Il promet d’aider le club à éponger une grande partie de ses dettes, il promet de bonnes nouvelles, soit probablement un retour en Tunisie et son acquittement des affaires en cours. Et comme une grande partie du public clubiste est prête à croire tout ce qu’on lui dit, pourvu que le club rebondisse et paye ses dettes, on est en présence d’un énorme gâchis. L’ex-président devrait se taire à jamais, lui qui reste le premier responsable du malheur actuel du CA (et avec lui, bien sûr, les mécènes et les ex-présidents du club qui lui ont ouvert le club en 2012 et qui ont défendu sa gestion hasardeuse).
Le CA vit une réalité insupportable : les dettes et les pénalités des litiges avec d’ex-joueurs et entraîneurs étouffent l’actuel bureau directeur qui a essayé de sauver les meubles, en vain. C’est cela la vérité. Encore 5 à 9 millions de dinars à éponger, sans parler des charges ordinaires de fonctionnement. Slim Riahi, qui a dépensé des milliards pour gagner en crédibilité et pour réussir aux élections en 2014, a laissé des intermédiaires et agents de joueurs, des dirigeants, des avocats, des ex-joueurs, des hommes de médias, profiter au CA et de son argent pour des années.
Rien qu’avec ces contrats mal rédigés et résiliés à la hâte et sans le moindre scrupule, c’est à croire qu’il le faisait à dessein, pour mesurer l’ampleur des dégâts laissés.
Alors que les dirigeants actuels et d’autres personnes tentent de résoudre ces énormes casse-têtes, lui, il n’a pas versé le moindre sou pour aider. Il ne fait que promettre, donner des illusions, jouer sur le malheur des gens. Il a encore le culot de parler et de leurrer des supporters affligés et qui attendent que ce cauchemar se termine. En tout cas, Slim Riahi n’est pas celui qui peut apaiser cette affliction.

 

Laisser un commentaire