UST – hamadi daou, quatrième entraîneur cette saison : L’espoir est toujours permis

1,133

Le mérite des Tataouinis, c’est qu’ils continuent à espérer et à y croire. Même si le temps presse et qu’il n’y a plus droit à l’erreur.


A force de batailler jusqu’au bout, de ne pas jeter l’éponge avant l’heure et de croire au miracle, le miracle peut avoir lieu. L’exemple le plus frappant est celui de l’Association Sportive de Djerba lors de la saison écoulée. Avec quatre points au compteur durant plus de la moitié des matches de la phase aller, loin derrière ses concurrents directs pour le maintien, nombreux ont cru que les carottes étaient cuites et que la messe était bien dite pour les insulaires. Eh bien, le miracle a eu lieu et les Djerbiens, alignant les succès les uns après les autres, ont fait une remontada spectaculaire et inédite au classement et ont fini par sauver leur peau une journée avant la fin du championnat, s’offrant même le luxe de se contenter d’un match nul dans le mach de clôture de la saison contre l’ASA. Au tour des coéquipiers de Khemaïs Thamri de prouver que l’impossible n’est pas aussi tataouini. Au tour aussi de Hamadi Daou qui a pris les commandes de l’UST de prouver qu’il a accepté la lourde tâche et le grand défi qui l’attendent parce qu’il y croit dur comme fer et parce qu’il a l’immense conviction que l’équipe qu’il a prise en main ne mérite pas sa place actuelle de lanterne rouge et que le groupe est techniquement plus que valable et qu’il n’a besoin que de confiance en ses moyens et d’une ambiance de travail plus sereine et plus saine pour s’épanouir de nouveau et commencer à grimper l’échelle. Hamadi Daou, dont on ne peut que louer le courage, sait qu’il n’a pas d’excuses pour exiger du temps pour remettre l’équipe en selle ni des circonstances atténuantes en cas de faux pas, notamment à domicile qui lui est désormais interdit. Sa première épreuve est un duel à quitte ou double, un match à 6 points avec la JSK de Soufiène Hidoussi qui est, elle aussi, dans de beaux draps. Même sans public, après la décision du huis clos de la Ligue professionnelle, l’UST est devant une belle opportunité d’amorcer l’opération sauvetage. Elle en est capable, elle en a les moyens.

Hédi JENNY

Laisser un commentaire