Une victoire de plus pour l’espérance en ligue 1 : Un digne champion d’automne !

1,549

Au suivant, semble dire l’Espérance qui rafle tout sur son passage. Sa dernière victime a été le brave Croissant Sportif de Chebba qui n’a été piégé que par sa déconcentration en fin de match.


Qui arrêtera l’Espérance, cette grande équipe qui a fait de la victoire une vraie vocation, quel que soit le terrain sur lequel elle joue ou l’adversaire qu’elle affronte ?
L’un après l’autre, tous les adversaires de l’Espérance n’ont d’autre choix que de s’incliner et de subir la loi du plus fort.
Cela s’est vérifié une fois de plus avant-hier au stade municipal de Chebba où les «Sang et Or» ont réalisé une nouvelle victoire devant l’équipe locale dans le cadre du match retard de la 10e journée du championnat national. Ce fut grâce à deux buts marqués par l’Ivoirien Ibrahim Ouattara (32’) et Fédi Ben Choug (89’) contre un but de Jilani Abdessalem (46’) pour le CSChebba.

Grâce à cette nouvelle réalisation, l’Espérance survole tout le monde et se trouve à 6 points de son dauphin, l’USMonastirienne, qu’elle devra affronter mercredi prochain à Radès, dans le cadre du dernier match retard des deux équipes. Bien évidemment en cas de victoire, l’Espérance entamera la phase retour du championnat avec une importante avance de neuf points par rapport à l’USM et de pas moins de dix points par rapport à celui qui occupera la troisième place.
Cela est de nature à décourager totalement tous les concurrents de l’équipe de Bab Souika, quant à la course au titre de l’édition 2019-2020.

Ben Choug, le sauveur
Au risque de se répéter monotonement, l’Espérance tire sa supériorité de la spectaculaire richesse de son effectif qui n’a pas d’égal sur le plan local, voire sur le plan africain aussi.
Face aux Chebbiens, le staff technique espérantiste a mis au repos presque toute l’équipe titulaire : Ben Chrifia, Badrane, Chetti, Yaâcoubi, Coulibaly, Benguith, El Houni et Bensaha.
Les seuls titulaires habituels qui ont pris part à ce match sont Ben Romdhane, Ouattara, Khénissi et les rétablis de leurs blessures: Chammam et Derbali.

Tous les autres font partie des doublures de «luxe» dont l’engagement par un autre club aurait fait le bonheur de tous ses supporters.
En effet, Fédi Ben Choug, Youssef Abdelli, Mohamed Ali Ben Hammouda et les autres savent faire bon usage du témoin passé par leurs aînés.
C’est ainsi que Fédi Ben Choug et Mohamed Ali Ben Hammouda ont démontré, avant-hier, qu’ils n’ont rien à envier aux avants de pointe de l’équipe première.

Ben Hammouda, l’ex-Solimanais, a constitué un danger constant devant la défense du CS Chebba. Il a même été à l’origine d’un penalty (13’) que le Ghanéen Bonsu Kwamé a lamentablement tiré dans les mains du gardien Ali Kalai.
Alors que Fédi Ben Choug a été le héros du match, grâce à son but de la victoire offerte à son équipe aux toutes dernières minutes de la rencontre. D’ailleurs, c’est la seconde fois que Ben Choug sauve l’Espérance d’un faux pas après lui avoir permis d’égaliser en fin de match (2-2) samedi dernier face au Raja Casablanca.

Ainsi, le match de mercredi prochain contre l’USM revêtira une grande importance car c’est un duel à 6 points face au poursuivant immédiat de l’Espérance. Mais en attendant, le doyen des clubs tunisiens aura à défendre sa «notoriété» en Algérie face à la JSK dans un duel sans le moindre impact en phase des poules de la Ligue des champions.

A.B.

Laisser un commentaire