Coronavirus | Face aux abus : L’armée se déploie sur le terrain

3,602

Un plus grand nombre de forces militaires sera déployé à travers tout le territoire sur ordre du Président de la République, Kaïs Saïed, Chef suprême des forces armées. Selon un communiqué de la présidence de la République, cette décision vise à maintenir l’ordre et prévenir tous les dépassements. Elle vise, aussi, à inciter les Tunisiens à rester chez eux et respecter les mesures prises pour éviter les rassemblements et les déplacements injustifiés.

L’institution militaire sera aidée dans cette tâche par les forces de sécurité intérieure. Il s’agit de s’assurer que la population ne quitte la maison qu’en cas d’extrême nécessité et cela pour tenter de contenir l’épidémie de coronavirus Covid-19.

La décision de faire appel à l’armée a été motivée par le non-respect des consignes de confinement dans certains quartiers, villes et régions. Il s’agit de prêter main-forte aux forces de sécurité sur le terrain.

En effet, selon le ministre de l’Intérieur Hichem Mechichi, les forces de sécurité ont procédé à l’interpellation de 408, dont 30 parmi eux vont comparaître en état d’arrestation et 384 personnes en état de liberté. Il est à noter dans le même sillage que les forces de sécurité ont verbalisé 204 autres personnes.

Dans sa quête pour faire appliquer les consignes de prévention contre le Covid-19, la police a également procédé à la fermeture de 412 commerces (cafés, restaurants, bars etc), dont les gérants ont enfreint les mesures de confinement.

Il est à noter que le bilan des cas de contamination par le coronavirus confirmés est passé à 89 cas et trois décès, selon la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya.

Sur 126 analyses effectuées, 14 nouveaux cas ont été testés positifs le 22 mars 2020. Il s’agit de 29 cas locaux et 60 cas importés, a-t-elle précisé.

Les cas de contamination sont répartis sur 16 gouvernorats comme suit : 16 cas à l’Ariana, 2 cas à Kairouan, 1 cas à Gafsa, 3 cas à Mahdia, 29 cas à Tunis, 2 cas à Bizerte, 5 cas à Tataouine, 5 cas à Sousse, 5 cas à Monastir, 8 cas à Ben Arous, 5 cas à Médenine, 4 cas à Sfax, 1 cas à Kébili, 1 cas à Gabès, 1 cas à Nabeul et 1 cas à la Manouba.   

Mais en dépit de la gravité de la situation, plusieurs citoyens n’ont pas respecté les nouvelles mesures de restriction des déplacements. Il n’empêche, la consigne de confinement est depuis quelques jours également rappelé par haut-parleur par les équipes de police qui patrouillent dans les rues. Le recours à l’armée fait suite à la décision du Chef de l’Etat, vendredi dernier, de décréter, en plus du couvre-feu,  le confinement total sur tout le territoire. Cette décision a pour objectif de limiter la propagation du coronavirus.

Un commentaire

  1. Liberte

    24/03/2020 à 09:41

    On fait appel à l’armée pour faire résigner la loi , mais aller jusqu’à utiliser des blindés pour stopper le coronavirus, moi je trouve que c’est un peu exagéré.

    Répondre

Laisser un commentaire