Billet | Des signaux de reprise positifs

4,506

Fortement éprouvés par deux années de crise sanitaire où les dégâts s’avèrent colossaux, les opérateurs touristiques tunisiens se préparent pour  la saison estivale 2022.  Une amélioration qui s’accroît de jour en jour avec des perspectives prometteuses.Alors que s’égrène le compte à rebours des derniers jours du printemps, s’approche en même temps le début de l’avant-saison estivale 2022. Cette échéance est d’autant plus importante qu’elle correspond à la fin de deux années pénibles qui ont fortement éprouvé la résilience des opérateurs touristiques au niveau national et international. Durant ces deux années, les professionnels ont tenté de résister autant qu’ils ont pu, mais beaucoup n’ont pas pu traverser la crise. Des centaines d’entreprises ont dû définitivement fermer, alors que d’autres  sont restées dans l’attente d’une éventuelle reprise. La saison estivale 2022 cristallise actuellement beaucoup d’attente de la part des professionnels qui ont pu maintenir leurs activités en dépit des préjudices qu’ils ont subis durant ces deux dernières années.

Avec le redémarrage de l’activité touristique à l’international, associé à un travail étudié de promotion mené par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat et ses différentes structures (Ontt, FTH, agences de voyages…), les signaux de reprise sont positifs et les acteurs tablent sur un retour aux flux d’arrivées des années avant la crise sanitaire. Le tourisme international, lui, poursuit  son redressement depuis  janvier 2022, avec des résultats bien meilleurs que ce qui fut un début 2021 morose. D’après les indicateurs, les arrivées de touristes internationaux dans le monde ont plus que doublé (+130 %) en janvier 2022 par rapport à 2021. Il y a eu 18 millions de visiteurs supplémentaires à l’échelle mondiale au cours du premier mois de l’année, soit l’équivalent de l’augmentation totale enregistrée sur l’ensemble de l’année 2021.

En Tunisie, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Mœz Belhassine, a relevé à maintes reprises  la détermination de son département à garantir le succès de la saison estivale 2022 à travers la prise des mesures nécessaires permettant de l’ériger en saison touristique et économique par excellence. Selon ses propos, la relance du secteur touristique est un impératif qui s’est imposé, notamment à la lumière de la forte volonté affichée par le gouvernement et les opérateurs économiques.

D’après les indicateurs financiers et monétaires de la BCT, les recettes touristiques, depuis le début de l’année 2022 et jusqu’au 10 avril, ont atteint 600,8 millions de dinars (soit 199,6 millions de dollars), contre 405,4 millions de dinars (134,6 milliards de dollars) par comparaison avec la même période de 2021. Le gouvernement cherche à réaliser 50 à 60% des résultats enregistrés avant la pandémie de Covid-19, qui a entraîné une baisse des recettes touristiques à plus de 65%.

A la date du 15 avril 2022, les avoirs nets en devises se sont situés à 24,2 milliards de dinars (14,1 milliards de dollars), permettant ainsi à la Tunisie de couvrir 130 jours d’importations.

Laisser un commentaire