Alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion à l’aéroport Tunis-Carthage : Fadhel Abdelkefi interdit de voyage

3,747

 

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Faker Bouzghaya, précise que le département n’est pas à l’origine de cette interdiction et qu’il ne fait qu’appliquer les décisions de la justice.

Le président du parti Afek Tounès, Fadhel Abdelkefi, a déclaré, hier, dans un post publié sur sa page Facebook, qu’il a été interdit de voyage hier matin alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion à l’aéroport Tunis-Carthage.

Pour le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Faker Bouzghaya, le président du parti Afek Tounès a été interdit de voyage «en vertu d’une décision de justice émise début novembre par le Tribunal de première instance de Tunis».

Dans une déclaration à l’agence Tunis-Afrique-Presse, Bouzghaya a tenu à préciser que le ministère de l’Intérieur n’est pas à l’origine de cette interdiction et qu’il ne fait qu’appliquer les décisions de justice.

Le parti Afek Tounès a, dans une déclaration publiée hier, condamné avec la plus grande fermeté cette mesure qualifiée «d’arbitraire et de répressive», déplorant «l’instrumentalisation des appareils de l’Etat dans le but de réprimer l’opposition et limiter les libertés fondamentales et individuelles».

Cette interdiction de voyager est une mesure administrative «sans motif légal», a ajouté le parti, soulignant qu’il prendra toutes les dispositions appropriées pour défendre le droit de son président de voyager et de circuler librement.

Laisser un commentaire