Monastir-Iles Kuriat : Un archipel paradisiaque érigé en réserve naturelle

4,787

 

Situé au large des sublimes côtes de la ville de Monastir, l’archipel formé par les deux îles des Kuriat est aujourd’hui l’un des quatre espaces maritimes protégés en Tunisie, avec ceux de l’archipel de la Galite (Bizerte), de Kneiss (Sfax) et de Zembra et Zembretta (golfe de Tunis). La grande île s’étend sur 270 ha. Elle n’est pas accessible au public puisqu’elle a été choisie par les autorités militaires pour y installer une base maritime. En se servant d’une paire de jumelles, on y aperçoit un vieux phare gangréné par des salissures et de rouille ainsi que les restes d’un port probablement punique.

La petite Kuriat couvre une aire de 70 ha. Elle abrite des activités touristiques, associatives et environnementales, compte tenu de la nature de sa biodiversité marine et terrestre autant riche que vulnérable».

«Il est possible de visiter l’île grâce aux navettes qu’organisent des acteurs touristiques présents sur les quais du port de Monastir. Ils proposent aux visiteurs d’y passer la journée pour pouvoir profiter d’une mer émeraude», a précisé Ahmed Ghedira, secrétaire général de l’association environnementale «Notre Grand Bleu», dans une déclaration à l’agence TAP.

Ghedira a, toutefois, souligné que les activités touristiques sur cette île restent contrôlées et réglementées puisque la petite Kuriat est également la destination préférée de quelques espèces d’animaux menacés de disparition, dont les tortues marines.Sur l’îlot, dans une cabane en bois, des volontaires appartenant à l’association «Notre Grand Bleu»  affichent des pancartes explicatives qui décrivent la faune et  la flore qui composent l’île, pour sensibiliser les visiteurs à la protection de l’écosystème vulnérable de la petite Kuriat.

Randonnées et activités gratuites

Le trésorier de l’association, Ahmed Souki, a précisé que les volontaires activistes ont conçu des activités gratuites pour promouvoir et convaincre les visiteurs «qu’il faut faire preuve de vigilance et de responsabilité» au cours des randonnées et activités estivales organisées sur l’île.

Dans une déclaration à l’équipe de journalistes de l’Agence TAP, en visite de terrain aux îles Kuriat, dans le cadre du programme Zoom sur les régions, la même source a cité les parcours terrestres permettant de découvrir les espèces d’oiseaux qui existent sur les îles Kuriat ou qui font de cet espace une escale pour se reposer et se ravitailler pendant leur migration, dont le goéland railleur, la sterne naine, le héron et le flamant rose. Selon les chiffres des autorités locales, l’archipel Kuriat est, chaque année, la destination de quelque 23.000 visiteurs.

Laisser un commentaire