Ils ont dit

2,615

 

Lassâad Ben Romdhane, conseiller auprès du ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi

«L’emploi est lié à l’initiative privée, et l’objectif, à ce niveau, est de lever l’isolement des jeunes entrepreneurs tunisiens ainsi que ceux qui souhaitent créer une entreprise à travers les mécanismes prévus par le ministère. Les orientations de ce dernier incluent la mise à disposition d’un programme d’accompagnement qui s’adresse à toutes les catégories d’entrepreneurs sans exception, en plus de l’accès au financement, notamment face aux difficultés qui existent en la matière à l’heure actuelle. Un montant de 30 millions de dinars a été alloué afin de soutenir les entreprises dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, outre 20 millions de dinars permettant de venir en aide aux entreprises sociales et autres ainsi que 10 millions de dinars au profit d’un groupement de micro-entreprises souhaitant s’établir à leur propre compte. Les structures du ministère assurent non seulement le financement, à travers son principal partenaire, soit la Banque tunisienne de solidarité, mais aussi un accompagnement complet de l’idée du projet jusqu’à sa mise au point, en passant par des programmes de formation. Il y a des programmes spéciaux qui ont été inclus dans le plan 2023-2025, y compris des accords avec un certain nombre de partenaires financiers et internationaux, dans le but de faire avancer les stratégies du ministère en matière d’encouragement de l’initiative privée. Le programme « Moubadiroun » sera lancé au cours du mois de mars 2023 avec une enveloppe de 56 millions de dinars. Il s’adressera à toutes les catégories d’entrepreneurs en leur donnant un accès aux financements nécessaires. Il sera mis au profit de 5.200 entreprises, ce qui permettra la création de 10 mille nouveaux emplois».

Skander Haddar, fondateur et CEO de TPM

«Le programme de cette 10e session du Salon de l’entrepreneuriat conviendra à tous les segments de la communauté entrepreneuriale, qu’ils aient des idées, qu’ils lancent des projets ou encore qu’ils souhaitent s’agrandir. J’invite toutes les startup et les entrepreneurs à prendre part à cet événement dans le but de lier de nouveaux liens et réseaux avec les différents visiteurs du salon, dont le nombre a été estimé à environ 12 mille visiteurs en plus d’environ 3.000 participants à distance. A travers cette manifestation, l’organisation souhaite trouver des solutions pour les jeunes assoiffés d’initiative privée.

Néjia Gharbi, directrice générale de la Caisse des dépôts et consignations

« La Caisse des dépôts et consignations place le soutien aux petites et moyennes entreprises ainsi que le soutien aux initiatives privées parmi les axes importants de sa stratégie. Des programmes orientés vers l’emploi et l’entrepreneuriat, et d’autres au profit de l’entrepreneuriat féminin, ainsi qu’au financement des startup ont été mis en place. L’accent sera également mis sur le programme «Fast» destiné à l’entrepreneuriat féminin, financé par l’Agence française de développement et soutenu par Expertise France, présentant les mécanismes mis à la disposition par la CDC au profit des startup afin d’accéder au financement. L’entrepreneuriat féminin fait défaut au niveau des startup ainsi que dans les régions, ce qui explique le ciblage du programme sur ces groupes dans le but de revitaliser le système économique.

Laisser un commentaire