Affaire du complot contre l’état : Les prévenus décidés à ne plus quitter la prison sous aucun prétexte

3,210

 

Cette décision est prise en protestation contre les conditions de transport. Selon le collectif de défense, la direction de la prison fait exprès de choisir ce que les prévenus qualifient de «voiture de la torture».

Les personnes arrêtées dans l’affaire dite du complot contre la sûreté de l’Etat refusent de quitter leur lieu de détention sous aucun prétexte, et ce, à partir de ce jeudi, a annoncé leur collectif de défense dans une déclaration.

Cette décision est prise en protestation contre les conditions de transport des personnes concernées. Il s’agit de Chaima Aissa, Ghazi Chaouchi, Issam Chebbi, Khayem Turki, Jawhar Ben Mbarek, Abdelhamid Jelassi, Ridha Belhaj et Lazhar Akermi.

Selon le collectif de défense, la direction de la prison fait exprès de choisir ce que les prévenus qualifient de «voiture de la torture» pour être entendus par le juge d’instruction, conduits au tribunal ou encore pour aller à l’hôpital.

Et d’ajouter que ce véhicule et destiné aux criminels dangereux et aux terroristes et qu’il comporte à l’arrière une cage métallique ne pouvant accueillir qu’une seule personne.

Les détenus ont, de leur côté, précisé que leur décision est maintenue tant que la direction de la prison d’El Mornaguia ne leur assure pas de meilleures conditions de déplacement pour préserver leur santé physique et mentale.

Laisser un commentaire