Journées d’Art Contemporain de Carthage (JACC), du 26 au 30 mai 2023 : «L’Art, un chemin»

3,031

 

150 artistes tunisiens et 52 autres étrangers venus de 23 pays, avec l’Argentine et la Palestine comme invitées d’honneur, un hommage à Ezzedine Alaya, à la Palestine et à l’Argentine… Les Jacc du 26 au 30 mai.

Sous le slogan «L’Art, un chemin», se tiendront les Journées d’art contemporain de Carthage (Jacc) dans sa 3e session. Et c’est Samira Turki Torjmen, présidente de ces Jacc, qui, dans sa présentation de cette édition, se questionne sur l’importance de l’existence de ce rendez-vous, dont la pérennisation est, selon elle, un axe incontournable de l’art contemporain en Tunisie. «Cette session a pour objectif d’aller à la rencontre de diverses expériences plastiques, établir un pont nécessaire entre les générations d’ici et d’ailleurs, valoriser les différentes expérimentations et langages plastiques, ouvrir le débat sur l’importance de l’art contemporain dans la Tunisie moderne, ainsi que le statut de l’artiste aujourd’hui», s’exprime-t-elle. Elle poursuit en mettant l’accent sur ces journées qui ont pour ambition de permettre aux artistes de se rencontrer, de débattre et de contribuer à promouvoir l’art en Tunisie et son rayonnement à l’étranger.

Les Journées d’art contemporain de Carthage se présentent sous forme de plusieurs pavillons, d’abord un Pavillon international, et cette exposition s’ouvre à tous les types d’art contemporain, y compris la peinture, la gravure, la photographie, la sculpture, les installations, l’art de la performance et l’art vidéo. Afin de promouvoir une diversité d’artistes et de formes d’expression au sein des journées. Elle comprend 60 œuvres en tout, de 30 artistes tunisiens et 30 autres étrangers.

Le Pavillon national est une exposition qui présente des œuvres d’art contemporaines, toutes disciplines confondues: peinture, gravure, photographie, sculpture, installations et performance. Cette section est compétitive réunissant 60 artistes plasticiens tunisiens avec trois prix qui seront décernés aux œuvres les plus remarquables. Les participants seront choisis par un jury. Les œuvres seront exposés au Concept Store Gallery, la Ceramics Gallery et Macam Gallery.

La 3e édition des Jacc rend aussi un hommage à l’école de Tunis à travers une exposition rétrospective qui aura lieu à la maison des arts du Belvédère et qui vise à souligner l’expérience picturale de l’Ecole de Tunis et sa contribution à l’évolution du mouvement artistique national. Elle sera portée par des œuvres d’art du Fonds national ainsi que des contributions des héritiers d’artistes ; un catalogue et une conférence seront également organisés à cette occasion. Avec un hommage qui sera rendu aux artistes Hassan Soufy et Fathi Ben Zakour, les deux derniers représentants de l’Ecole de Tunis.

Pour mettre en avant la contribution ô combien essentielle des galeries privées, un espace dédié à ces dernières leur sera mis à disposition. Dix galeries étrangères et neuf galeries tunisiennes sont invitées avec un espace rétrospectif dédié à la Galerie Chiyem qui a eu un impact considérable sur les arts plastiques en Tunisie dans les années 90 avant de fermer ses portes en 2000.

Les Jardins de la Cité de culture seront, également, l’espace dédié à une exposition en plein air. Qui se veut une plate-forme pour promouvoir l’exploration artistique dans le domaine de l’art contemporain, avec des performances, des installations, du mapping, des happening, du land art et des défilés de mode. Elle offre à 30 artistes une occasion de partager leurs expériences.

Les Jacc 2023 rendent aussi hommage à Ezzeddine Alaya, ancien élève de l’école des Beaux-Arts de Tunis et célèbre sculpteur, créateur de mode mondialement connu. Une grande cérémonie commémorative est prévue en partenariat avec la fondation qui préserve son héritage artistique. Un pavillon sera construit pour présenter ses œuvres aux visiteurs.

Les Jacc sont aussi un espace d’échange et de débat autour de thèmes qui seront discutés dans le cadre de plusieurs panels portant sur la «Gestion collective des Droits de suite», «l’Ecole de Tunis : parcours et impact», et «Le concept d’exclusivité dans l’art contemporain».

Cette 3e édition qui débutera ce vendredi verra la participation de quelque 150 artistes tunisiens et 52 autres étrangers venus de 23 pays, avec l’Argentine et la Palestine comme invitées d’honneur.

Laisser un commentaire