Une découverte scientifique et historique d’envergure à Salammbô

4,823

 

Des fouilles archéologiques en cours au Tophet de Salammbô, sur le site de Carthage, banlieue nord de Tunis, ont permis la découverte de cinq pièces d’or d’un diamètre de 2,4 cm datant du 3e siècle avant J.-C.

Les archéologues Imed Ben Jerbaniya, Taoufik Redissi, Ahmed Ferjaoui, Kaouther Jendoubi, Nessrine Madahi, khadija Oraibi et Walid Khalfalli sont à l’origine de cette découverte. Les chercheurs avancent l’hypothèse que les pièces d’or auraient été présentées comme une offrande aux dieux « Tanit » et « Baal ». Dans une déclaration à l’agence TAP, Imed Ben Jerbaniya a souligné que les pièces découvertes portent « une effigie de la déesse Tanit », symbole de la maternité, de fertilité et de croissance chez les carthaginois. « Une découverte importante en raison de la rareté des pièces en or datant du 3e siècle avant-J.-C. qui reflètent la puissance de l’empire Carthaginois et sa prospérité. »

Le site archéologique est inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco

L’archéologue a encore évoqué des découvertes sur le Tophet ( sanctuaire phénicien ou l’on pratiquait des sacrifices humains ) de Salammbô qui témoignent de « l’importance des divinités phéniciennes Baal Hammon et Tanit chez les carthaginois et renseigne sur la vie sociale, culturelle et commerciale à Carthage avant sa chute en 146 et sa destruction par les romains ».

Lors des fouilles entamées depuis 2014, des éléments dont des jarres et des animaux inhumés ont été également découverts. Plusieurs tombes d’enfants ont été auparavant découvertes au tophet de Salammbô qui se trouve dans le quartier de Salammbô, pas loin du port punique. Le périmètre de ce sanctuaire appelé aussi Tophet de Carthage est rattaché au site archéologique de Carthage qui est inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis le 26 octobre 1979.

>> Lire aussi : Museum Lab présente «Kif-el-Kef» du 23 au 25 septembre 2022 : Le patrimoine autrement

Laisser un commentaire