Tribune | Lettre à son Excellence l’ambassadeur Joey Hood

2,308
tribune la presse

Relisez l’Histoire de la Tunisie

Par Amel Belhadj Ali

Il est difficile pour des pays dont l’Histoire vient tout juste de commencer, si nous la comparons à d’autres, de comprendre l’Histoire des autres nations et d’en saisir la richesse civilisationnelle, la profondeur et la subtilité !

Nous nous efforcerons, dans cet article, de schématiser l’Histoire de la Tunisie pour que son Excellence, l’ambassadeur des Etats-Unis en soit édifié et que ses services de presse évitent de diffuser de fausses informations, indignes de la première puissance mondiale. Des informations qui, si publiées de manière délibérée, sont graves dans le sens où elles balisent le terrain pour un réel changement de la composition ethnique de la population tunisienne comme annoncé, il y a quelques mois par le Président Kais Saied. Si elles ont été publiées par ignorance, c’est encore plus grave car elles reflètent le déficit de connaissances des chargés de presse de l’ambassade US sise à Tunis.

Le communiqué publié par l’ambassade US à propos du trophée décerné à Saadia Mesbah, dont le militantisme fort fructueux est apparu comme par enchantement après 2010, prête réellement à confusion et laisse entendre que la population native de la Tunisie est noire, ce qui n’est pas vrai du tout. Non qu’il n’existe pas de noirs tunisiens comme il y en a d’autres Tunisiens de différentes origines dont celle maltaise, italienne, algérienne ou autre.

Si son Excellence Joey Hood est réellement intéressé par l’Histoire de la Tunisie, il devrait savoir qu’elle a été occupée tour à tour par les Romains, par les Vandales, par les Byzantins, par les arabes qui y ont diffusé l’islam, aujourd’hui la religion officielle du peuple et de l’Etat tunisiens, puis par les Turcs et les Français. Aucun envahisseur n’a pu effacer l’identité des Tunisiens ou métamorphoser leur manière d’être ou d’agir ! La Tunisie a réussi systématiquement à assimiler ses envahisseurs, elle ne s’est pas laissé assimiler par eux et cela ne commencera certainement pas par les plans mis en place par les think tanks US ou ceux de leurs alliés en Europe !

La population tunisienne : origine

Excellence, les peuples africains n’ont pas colonisé la Tunisie, ils étaient heureux là où ils vivaient avant que les marchands d’esclaves les délogent pour en faire un commerce juteux. Un commerce hideux que la Tunisie s’est efforcée d’interdire au 19e siècle avant que les plus grandes démocraties (sic) du monde le fassent.

Les études réalisées sur la présence des Tunisiens de race noire démontrent que la circulation d’individus, hommes et femmes entre le nord de l’Afrique et les régions subsahariennes, a été conjointement liée au commerce transsaharien comprenant la traite d’hommes, ou caractérisée par des émigrations volontaires qui se sont développés à la fin du 19e siècle, et n’a cessé de se perpétuer au gré des conjonctures politiques et économiques relatives à chacun de ces «deux versants» du continent africain. (1)

Excellence !

L’appellation « Afrique » a été donnée par la Tunisie au continent. Les premières traces de la présence humaine en Tunisie datent du Paléolithique supérieur, il y a 35.000 ans. On en trouve les vestiges dans la zone s’étendant de la Libye à l’Atlantique et en Tunisie, nous en trouvons les traces à Nefza et au Cap-Bon. La civilisation caspienne est apparue entre 10.000 et 7.000 ans et le plus vieux squelette humain connu en Tunisie a été découvert à Ain Metherchem. C’est un homo sapiens proto-méditerranéen (2) d’il y a 5.000 ans. Ceci juste pour donner une petite idée sur l’origine réelle de la population tunisienne.

Toutefois, si, et ce n’est pas du tout étonnant de la part des stratèges US, on planifie réellement une métamorphose raciale réelle de la population tunisienne, il va falloir de nouveau, comme ce qui a été fait au Japon, user d’une bombe nucléaire ou à hydrogène pour effacer les Tunisiens de la surface de la terre. Il ne faut pas se fier à leurs postures pacifistes ou à la lâcheté des mercenaires engagés par certains pays pour détruire la Tunisie de l’intérieur, ils sont et seront prêts à tout pour défendre leur pays.

Pour ce qui est de Saadia Mesbah, nous ne sommes pas étonnés, que vous l’érigez en une véritable icône nationale, vous êtes expert en la matière.

A.B.A

1-(https://journals.openedition.org/civilisations/5373)

2-Ouvrage Histoire de la Tunisie de Habib Boularès édité par CERES Editions

Laisser un commentaire