Exposition collective «Natures vivantes», à la galerie d’arts Elbirou à Sousse : Éclectique…

656

 

Plus de 20 tableaux à diverses techniques (photographie, peinture à l’acrylique, à l’huile, aquarelle, dessins au graphite…) ont été accrochés dans le hall de la galerie d’arts «Elbirou» dans le cadre de l’exposition baptisée «natures vivantes», dont le vernissage a eu lieu récemment et qui se poursuivra jusqu’au 10 mars 2024.

Ces œuvres fort attrayantes et très suggestives, évoquant plusieurs thèmes dont les paysages naturels, la nature morte, l’environnement naturel…, ont été réalisées par une poignée de 9 artistes chevronnés et maîtrisant l’art de la palette et l’harmonie chromique, à savoir : Selim B.Cheikh, Seifallah Dargouth, Wissem El Abed, Hela Lamine, Amira Lamti, Oussema Troudi, Mohamed B.Soltane, Omar Bey et Najah Zarbout. Karim Sghaier, manager de la galerie Elbirou, nous a indiqué que cette exposition baptisée «natures vivantes,» reflète une approche dynamique qui essaye de réunir la nature humaine à son environnement naturel. L’utilisation du terme «vivantes» suggère une vitalité et un mouvement dans les œuvres présentées. La référence à «Still Life» en anglais ajoute une dimension différente, soulignant le contraste entre la nature vivante et l’idée classique de la nature morte. Cela mène à une réflexion sur la façon dont on aborde la représentation de la nature allant au-delà de la simple reproduction statique pour explorer la vie et l’énergie présentes dans notre environnement naturel. L’inclusion de la nature humaine, a-t-il poursuivi, suggère une exploration des liens entre l’humanité et la nature, notamment à travers des perspectives écologiques, sociales ou psychologiques, conclut-il.

Une exposition qui vaut certainement le détour !

Laisser un commentaire