Les Indiscretions d’Elyssa

1,607

 

Parcours du combattant

C’est celui qu’il faut emprunter chaque fois que l’on souhaite se renseigner sur les programmes de la Cité de la culture.

Les activités relevant, semble-t-il, de différentes autorités ou organisations, il n’existe pas ce qui pourrait être l’équivalent d’un guichet unique pour centraliser, informer et vendre les billets.  Aussi, si l’on n’est pas connecté aux différents ministères, organisations, centres culturels ou artistiques, aller à la pêche aux informations relève du parcours du combattant.

Quant à la Cité des sciences…

Notre Cité des Sciences est une magnifique réalisation, dont peu de pays peuvent se prévaloir d’avoir l’équivalent.

Mais ! Car il y a un mais, et c’est là où le bât blesse ! Ici, il manque une prise, là, la fiche ne se connecte pas, là encore, il suffirait de changer un fil électrique. Peu de choses, en fait, qui n’exigent ni grands frais ni grande technicité. Une journée d’un bon électricien, un peu de maintenance suffirait à remettre les choses en état, et permettrait aux visiteurs, enfants, adolescents et adultes de profiter pleinement de cette belle réalisation.

Les crevettes en colère

En fait, ce sont les marins pêcheurs de crevettes qui sont en colère. La pêche de ces crustacés est à son apogée durant les mois de mai et de juin, mais les prix proposés ne semblent pas satisfaire les pêcheurs.

Aussi ont-ils décidé de boycotter—provisoirement on l’espère—la pêche à la crevette.

Poulpes interdits

Du 15 mai au 15 octobre, la pêche et la consommation du poulpe est interdite. Et ce, afin de préserver l’équilibre de la vie marine, de permettre aux populations de poulpes de se reconstituer et de garantir l’avenir de nos espèces. Le poulpe, cet animal généralement perçu comme peu sympathique, sauf dans nos assiettes, joue, on ne le sait pas, un rôle essentiel dans l’équilibre des écosystèmes marins. Cela en tant que prédateur et contributeur à la diversité des espèces. Alors respectons cette interdiction, il nous restera toujours la seiche et le calamar !

Ibn Khaldoun et la mémoire du monde

C’est à Dar Lasram, Musée de la Ville de Tunis, qu’aura lieu, le 25 de ce mois. un évènement consacré à Ibn Khaldoun. Un colloque étoffé d’une exposition évoquera «Ibn Khaldoun et l’universalité d’une œuvre». Cela en situant la Muqaddima d’Ibn Khaldoun dans le registre de la Mémoire du Monde de l’Unesco. Cette œuvre fondatrice d’une pensée scientifique embrasse, par son envergure, tous les domaines de la vie de l’homme et de son action.

La Méchouia, la meilleure salade

Notre humble, familière, parfumée et délicieuse méchouia vient d’être adoubée deuxième meilleure salade du monde par le site TasteAtlas. Elle dame le pion à la salade grecque, au fattoush libanais et à la salade niçoise. Seule a su la dépasser la Dakos, salade de tomates crétoise. Tant que c’est la Méditerranée !!!

Laisser un commentaire