Banque Européenne d’Investissement : Un nouvel appui technique et financier

250

 

La Banque a précisé que cette nouvelle ligne de crédit «Tunisie Relance Économique» est d’un montant de 170 millions d’euros dédié à un soutien renforcé des micro, petites et moyennes entreprises qui constituent environ 90 % tu tissu entrepreneurial du pays et emploient 60% de la main-d’œuvre.

La Banque européenne d’investissement (BEI) Monde a annoncé, hier, un nouvel appui financier en faveur de la Tunisie, pour un montant total de 450 millions d’euros (1.513 millions de dinars). Cet engagement de la BEI est destiné à financer des investissements importants pour le développement d’infrastructures essentielles et la création d’emplois.

Le nouveau vice-président de la BEI en charge des financements pour le Maghreb, Loannis Tsakiris, annoncera, officiellement, cet appui, en marge du Forum de Tunisie sur l’investissement, prévu les 12 et 13 juin 2024, à Tunis. Tsakiris, qui se rend en Tunisie pour sa première visite officielle, rencontrera plusieurs membres du gouvernement.

«Les projets ciblés visent à stimuler la résilience et la croissance du secteur privé, à promouvoir des solutions énergétiques durables et à améliorer l’accessibilité dans les régions éloignées, favorisant ainsi une croissance plus inclusive», selon un communiqué du BEI.

La Banque a précisé que cette nouvelle ligne de crédit «Tunisie Relance Économique» est d’un montant de 170 millions d’euros (572 millions de dinars) qui sera dédié à un soutien renforcé des micro, petites et moyennes entreprises qui constituent environ 90 % tu tissu entrepreneurial du pays et emploient 60% de la main-d’œuvre. Ce projet est également soutenu par une subvention de 8 millions d’euros de l’Union européenne.

Par ailleurs, la BEI signera un contrat de financement de 210 millions d’euros (706,5 millions de dinars) pour moderniser le corridor stratégique entre Sfax et Kasserine et améliorer ainsi la connectivité et réduire les coûts de mobilité. Cet appui favorisera une croissance plus inclusive et le développement du secteur privé dans les régions, en les reliant aux grands centres économiques.

En outre, un prêt de 45 millions d’euros (151,4 millions de dinars) sera alloué au projet d’interconnexion électrique Elmed entre la Tunisie et l’Italie. Ce projet contribuera à améliorer la sécurité énergétique de la Tunisie et permettra au pays d’exploiter son potentiel de production d’énergie renouvelable.

En plus de ces nouvelles allocations, la BEI signera une subvention de 25 millions d’euros (84,1 millions de dinars) de l’UE pour la modernisation des établissements scolaires en Tunisie dans la continuité du prêt de 40 millions d’euros signé en 2023.

Ce projet vise à améliorer les conditions d’apprentissage et d’enseignement dans les écoles, bénéficiant à quelque 14 500 élèves avec la construction de 80 nouvelles écoles primaires et une digitalisation renforcée de l’éducation.

«La Tunisie est un partenaire important pour la BEI dans la région et notre soutien à ses initiatives de développement reste fort. Ces nouveaux financements démontrent notre engagement à soutenir les petites et moyennes entreprises, à développer des infrastructures énergétiques durables et à améliorer la connectivité intrarégionale», a déclaré le vice-président de la BEI, Ioannis Tsakiris, cité dans le communiqué de la Banque.

Laisser un commentaire