Sommet des affaires Corée-Afrique 2024 : Pour un partenariat stratégique, mutuellement bénéfique

243

 

L’Afrique et la Corée se positionnent en tant que partenaires précieux qui, tout en partageant des similitudes historiques, ont su tisser des relations de coopération en mettant en avant leurs points forts distincts. La trajectoire de croissance unique de la Corée suscite notamment un grand intérêt auprès des pays africains, tandis que le dynamisme vibrant de l’Afrique, en tant que continent regorgeant de jeunes potentiels, constituerait un élément prometteur pour revitaliser la croissance de la Corée.

Le Sommet Corée-Afrique 2024 qui s’est tenu les 4 et 5 juin 2024 à Séoul, sous le thème «L’Avenir que nous construisons ensemble: Croissance partagée, Durabilité et Solidarité», en présence des chefs d’Etat, des entrepreneurs et des chefs d’organisations internationales africains, a constitué un tournant majeur pour les deux régions en renforçant considérablement leur coopération substantielle, en reliant les avantages respectifs de la Corée et de l’Afrique.

En 2006, à travers «l’Initiative de la Corée pour le Développement de l’Afrique», la Corée a annoncé son engagement à partager ses expériences en matière de développement avec l’Afrique. De plus, au cours de la même année, la Conférence ministérielle de la Coopération économique entre la Corée et l’Afrique (Koafec) ainsi que le Forum Corée-Afrique (Koaf) ont été lancés respectivement, servant de plates-formes clés pour la coopération avec l’Afrique.

Relations et coopérations Corée–Afrique

De même, le forum 2013 «l’Afrique, Nouvelle Ère» de l’Assemblée Nationale coréenne a jeté les bases de la diplomatie parlementaire, tandis qu’en 2016, «l’Initiative de Coopération Globale avec l’Afrique» a créé les conditions propices à l’établissement d’un partenariat de coopération mutuellement bénéfique entre l’Afrique et la Corée. De plus, la création de la Fondation Corée-Afrique au sein du ministère coréen des Affaires étrangères en 2018 a favorisé les échanges au niveau privé. Grâce à ces efforts, la Corée et l’Afrique ont étendu leur coopération dans divers domaines tels que le commerce, l’investissement, les infrastructures, les minéraux et l’énergie, la défense, l’e-gouvernement, ainsi que les technologies de l’information et du numérique. Le 23 novembre 2022, la Corée a officiellement annoncé son projet d’organiser le Sommet Corée-Afrique 2024, démontrant ainsi son engagement à étendre considérablement la coopération avec l’Afrique. Fondée sur la vision de la Corée de devenir un État pivot mondial et la vision de l’Union africaine (UA) pour l’Agenda 2063, l’Afrique et la Corée travailleront à établir un partenariat stratégique mutuellement bénéfique et orienté vers l’avenir.

Grandir ensemble

L’Afrique est le continent de l’avenir, avec 60% de sa population âgée de moins de 25 ans, avec l’inauguration de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) en 2019, il évolue rapidement vers un vaste marché unique avec une population de 1,4 milliard d’habitants et un PIB de 3,4 mille milliards de dollars. L’Afrique émerge indéniablement comme un moteur de la croissance économique mondiale.

De son côté, la Corée est passée également d’un pays bénéficiaire de l’aide internationale à un pays donateur, contribuant activement à la croissance de la communauté internationale. La Corée et l’Afrique construiront un partenariat mutuellement bénéfique, durable et à long terme, basée sur les atouts complémentaires des deux parties. L’avenir que façonneront ensemble l’Afrique et la Corée est en harmonie avec les aspirations diplomatiques de la Corée de devenir un Etat pivot mondial contribuant à la liberté, à la paix et à la prospérité mondiales, ainsi qu’avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA). Selon les indicateurs, le volume annuel des échanges entre la Corée et l’Afrique a été multiplié par 23, passant d’environ 890 millions de dollars en 1988 à environ 20,45 milliards de dollars  en 2022, atteignant un niveau record. Pour ce qui est du volume des investissements entre la Corée et l’Afrique, il est passé d’environ 63 millions de dollars en 1988 à environ 700 millions de dollars en 2019. Jusqu’en 2022, le montant total des investissements cumulés s’élève à 9,2 milliards de dollars.    

La Corée s’engage à verser des milliards de dollars

La République de Corée s’est engagée, lors des assises du forum, à fournir 14 milliards de dollars américains de financement à l’exportation pour soutenir les entreprises coréennes qui investissent en Afrique, tout en augmentant son aide publique au développement qui va passer à dix milliards de dollars d’ici à 2030. Le Président coréen, Yoon Suk Yeol, s’est engagé à ce que la Corée étende ses cadres de promotion du commerce et de l’investissement ainsi que ses accords de protection des investissements aux pays africains. Les dirigeants africains ont félicité la Corée pour son approche ouverte et mutuelle visant à renforcer la coopération avec le continent. Ils ont insisté sur les opportunités d’investissement existant dans leurs propres pays et à travers le continent.

Laisser un commentaire