Le CSS se rend à Sousse pour jouer devant l’ESS : Défaite interdite

55

 

Pour les Sfaxiens, le match contre les Etoilés est celui de la dernière chance pour garder encore un espoir pour la 3e place.

Les cinq points de perdus après le nul face au ST à Sfax et la défaite contre l’USM à Monastir ont fait revenir le CSS pratiquement à la case départ. Les chances de qualification à une compétition africaine sont sur le point de s’évaporer. Une défaite à Sousse aujourd’hui les écartera définitivement du podium.

Car un succès ferait grimper l’ESS à 12 points contre 9 au CSS. Le nombre de points obtenus dans les deux confrontations directes entre les deux équipes serait favorable dans ce cas aux Etoilés (4 points contre 1) en cas d’égalité avec une victoire du CSS lors de la dernière journée sur l’EST et une défaite de l’ESS face au CA.

C’est dire combien l’entraîneur Mohamed Kouki et ses hommes jouent gros à Sousse cet après-midi. «Il nous faut les trois points pour ne pas capituler avant le dernier match contre l’Espérance», confirme le coach des «Noir et Blanc». «Même si le point du nul pourrait nous être utile dans l’hypothèse que, le 25 juin, la Commission nationale d’appel prononcerait un verdict en notre faveur, après le recours introduit contre la décision de la Lnfp de confirmer le résultat du nul acquis sur terrain contre l’Espérance, et ferait augmenter de 2 points notre capital au classement définitif. Mais nous devons oublier cette possibilité et mettre toutes nos ressources physiques, techniques et mentales pour engranger les trois points aujourd’hui».

La première mi-temps contre l’USM à l’esprit

S’il est une leçon que Mohamed Kouki a bien retenue, c’est bien le regret d’avoir fait un mauvais calcul qui s’est retourné contre lui face aux Monastiriens et d’avoir perdu la bataille tactique contre Lassâad Jarda. Il avait gâché toute la première période en refusant d’emballer le match d’entrée et en préférant un jeu attentiste et excessivement prudent.

Il avait prévu d’appuyer sur l’accélérateur en seconde mi-temps dans l’espoir de surprendre son adversaire et de s’offrir un succès au moment où son adversaire était physiquement usé. C’était un jeu à pile ou face et c’est à son équipe qu’avait été porté le coup de grâce. Un but encaissé contre le cours du jeu dans le temps additionnel et un couac des plus amers. Pas question donc pour lui de refaire et de revivre le même triste scénario. Dès les premières minutes, il ira donc chercher les Etoilés dans leur zone, «De toute manière, on n’a pas d’autre choix que d’opter pour cette stratégie d’un jeu d’attaque dès le départ», déclare-t-il.

«Ce quitte ou double s’impose aussi bien pour nous que pour notre adversaire qui joue lui aussi sa dernière carte. Ce sera un match ouvert dès le début, et ça passe ou ça casse pour les deux protagonistes. Que le meilleur gagne».

En 3-4-3

Le système d’une défense renforcée à trois devant le portier Sabri Ben Hassen sera toutefois gardé, mais avec un positionnement plus haut des deux excentrés. Dans cette charnière à trois, le grand absent sera l’international Alâa Ghram qui serait déjà parti en Ukraine pour finaliser les premières procédures de son transfert pour le club Chakhtar Donetsk. Le choix se fera entre Adem Bellamine et Chawki Ben Khedher pour meubler le grand vide laissé. Après le départ annoncé de Mahmoud Ghorbel, ce sera à Mohamed Salah Mhadhebi d’apporter le soutien offensif côté droit. Sur le flanc gauche, c’est un peu le flou après la blessure de Wadhah Zaidi. Achraf Habbassi pourrait être la solution de rechange même s’il est plus utile comme élément moteur du compartiment offensif. Au milieu, Fodé Camara et Moussa Bella Conté occuperont la zone tampon de sécurité pour donner plus de liberté d’action et plus d’audace à une ligne d’attaque à trois (Baraket Lahmidi, Didier Berenger Gautier, Youssef Becha) avec la possibilité de choisir la carte Hazem Haj Hassen dès le coup d’envoi et de jouer avec un avant-centre classique de fixation. Une victoire à Sousse serait une bonne affaire de rachat pour Mohamed Kouki et un coup de pouce déterminant pour rempiler et prolonger peut-être son contrat avec le CSS même s’il est tenté par une nouvelle aventure en Arabie Saoudite avec un championnat qui lui a réussi.

Laisser un commentaire