Partenariat Tunisie-UE | Ils ont dit

70

 

Feryel Ouerghi, Ministre de l’économie et de la planification : “La Tunisie se positionne en tant que pont entre l’Afrique et l’Europe en promouvant le codéveloppement”

“C’est dans ce contexte que le positionnement géographique de la Tunisie et sa proximité avec le marché européen constituent actuellement un atout majeur dans le cadre de la nouvelle reconfiguration des chaînes de valeur mondiale qui privilégie la mise en place de circuits d’approvisionnement courts, capables de faire face aux mutations géostratégiques en cours.

Aujourd’hui, la Tunisie se positionne plus que jamais en tant que pont entre l’Afrique et l’Europe en promouvant le co-développement et l’extension des entreprises des deux continents. Elle signe ainsi sa détermination à consolider des partenariats d’égal à égal et mutuellement profitables entre les pays des deux rives de la Méditerranée. Nos propositions de valeurs sectorielles s’appuient sur le savoir-faire accumulé depuis une cinquantaine d’années mettant en avant l’émergence de nouveaux croisements de filières et de nouvelles niches de plus en plus sophistiquées intégrées dans la chaîne de valeurs mondiale et ayant une compétitivité pour l’export au marché international.

Il est à noter que notre modèle économique est en mesure d’assurer la création d’emplois plus qualifiés pour nos diplômés de l’enseignement supérieur en plus de facteurs co-comparés et d’autres sites de développement d’une économie durable, réellement créatrice de valeur. Aujourd’hui, nous tablons sur les avantages compétitifs de notre pays, y compris la proximité avec l’Union européenne, notre premier partenaire économique et la confiance des investisseurs envers le site tunisien, pour mobiliser de nouvelles générations d’investissements, des groupes industriels et de services dans l’ensemble des activités prometteuses”.

Léon Delvaux, représentant de la Direction générale du commerce de la Commission Européenne : “On est tout à fait disposé à voir comment on peut moderniser notre accord pour faciliter et accompagner les investissements”

“Nous avons un dialogue avec les autorités publiques, qui découle notamment du mémorandum signé en juillet dernier pour étendre et renforcer notre coopération économique. Donc, on est tout à fait disposé à voir comment on peut moderniser notre accord, le compléter pour voir ce qu’on peut faire sur les investissements, pour faciliter et accompagner les investissements. Donc, on est tout à fait ouvert à cela. Et plus concrètement et au jour le jour, on a, avec les entreprises européennes et la délégation présentes ici, développé un certain nombre d’idées, de recommandations qui vont nous permettre d’impliquer les autorités tunisiennes dans ce dialogue et dans lequel vous êtes engagés, notamment sur l’effort en matière d’amélioration du climat des affaires ici en Tunisie. Donc, c’est une idée qui est très concrète, les travaux sont déjà en cours. Bien sûr, en tant qu’autorité publique, on essaie de créer des cadres, pour favoriser ces échanges, attirer l’attention aussi à tout ce que la Tunisie a comme potentiel”.

Laisser un commentaire