Ligue 1 – Play-off – Dernière journée – CSS-EST (0-0) : La Coupe de la CAF pour le CSS

70

 

Les Sfaxiens ont assuré l’essentiel en se qualifiant pour la Coupe de la CAF la saison prochaine.

CSS : Ben Hassen, Ben Lamine, Kouamé (Ben Khedher 90’+3), Nasraoui, Mhadhebi, Conté, Guesmi (Saidi 70’), Haj Hassen, Becha, El Hmidi et Berenger (Belwafi 40’ puis Naji 70’).
EST : Memmiche, Ben Hmida, Meriah, Bouchniba, Ben Ali (Smiri 90’+4), Aholou, Tka, Ogbelu (El Ayeb 62’), Bouguerra, Bukia (Kada 62’) et Ben Hammouda (Sowe 62’).

Il faisait tellement chaud hier qu’on ne pouvait blâmer les joueurs pour leur petite prestation. Et s’il y a une institution à blâmer, c’est bel et bien la FTF d’avoir programmé un match l’après-midi en pleine canicule.

Volet sportif, le match était à enjeu pour les Sfaxiens seulement. Toutefois, un résultat nul leur suffisait pour assurer leur qualification à la Coupe de la CAF. Et c’est chose faite.

De leur côté, les “Sang et Or” se sont déplacés à Sfax avec un effectif amoindri vu que leur dernière sortie de la saison s’apparentait à une simple formalité. Cela ne les a pas empêchés de fermer toutes les issues qui menaient à la cage de Memmiche. Pourtant, les attaquants sfaxiens ont beau essayer… Par ailleurs, il a fallu attendre la 24’ pour assister, enfin, à la première occasion du match : sur un corner, le tir de Haj Hassen passa légèrement à côté.

Par la suite, il y a eu quelques tentatives de Baraket El Hmidi sur le couloir gauche. Sans réel danger pour Memmiche et sa défense.

Du côté des visiteurs, on a dû attendre la 44’ pour assister à leur première occasion du match quand, en pleine surface de réparation, Ben Hammouda servit Ben Ali dont le tir frôla la transversale. Et les deux protagonistes de rejoindre les vestiaires pour la pause mi-temps sur un nul vierge.

Sur la même lenteur…

De retour des vestiaires, les débats ont repris avec la même lenteur. Et ce ne sont pas les changements opérés par les deux entraîneurs qui allaient apporter du punch. Toutefois, les “Sang et Or” ont réussi à imposer leur rythme de jeu à leur hôte sfaxien, l’empêchant de dérouler son jeu.

Sur l’ensemble, les débats étaient ennuyeux et ce, malgré les changements opérés. La seule occasion intéressante à retenir en deuxième mi-temps a été enregistrée à la 68’ : parti sur la gauche, Sow centra pour Kada dont le tir passa légèrement du côté droit des filets de Ben Hassen.

Au final, le CSS assure l’essentiel en se qualifiant à la Coupe de la CAF la saison prochaine. Peu importe le verdict de la Commission d’appel.

Laisser un commentaire