«Genre et finance climat»: Plaidoyer pour la bonne cause

56

Un policy paper sera présenté aux médias, ce mardi, en tant que feuille de route d’une vaste campagne de plaidoyer pour l’intégration de l’approche genre dans les mécanismes et programmes de financement climatique.


L’association «Tunisian Youth Impact», conjointement avec l’ONG ougandaise «Akina Mama wa Africa», organisera, ce mardi 25 juin, à Tunis, une rencontre de presse, au cours de laquelle un policy paper focalisé sur «genre et finance climat» sera présenté aux médias et partenaires participants. Soit un draft qui aurait besoin d’être collégialement étudié et finalisé.

Obstacles spécifiques aux femmes

En fait, ce policy paper se définit en tant que feuille de route d’une vaste campagne de plaidoyer pour l’intégration de l’approche genre dans les mécanismes et programmes de financement climatique. Il s’agit, essentiellement, de lancer un appel à nos décideurs, afin d’accorder davantage d’intérêt à la femme tunisienne, notamment en milieu rural, à même de la doter de tous les moyens de lutte face aux aléas d’un climat si capricieux et plus souvent instable. Sans pour autant perdre de vue les obstacles spécifiques auxquels les femmes sont confrontées. D’autres lacunes les ont aussi contrariées, et que l’association a toujours pointé du doigt : faible accès aux financements verts, manque d’évaluation et de continuité des projets, accès limité à l’eau et aux terres, manque de données ventilées par genre, présence réduite dans des postes de décision. Ce sont autant de points névralgiques suggérés pour figurer à l’ordre du jour, et auxquels on devrait trouver des solutions appropriées.

En quête d’un soutien politique

Pour ce faire, il est question de permettre à la femme d’accéder aux programmes de finance climat, en l’aidant à créer ses propres projets verts censés renforcer son autonomisation sociale et économique. Sur quoi Tunisian Youth Impact, ses partenaires et ses bailleurs de fonds, engagés pour la cause de l’environnement, misent beaucoup. Ceci étant, compte tenu de fortes convictions communes que  toute idée, initiative ou même un projet ne sauraient réussir que s’ils jouissent d’un soutien politique. A noter que cette rencontre sera, également, suivie par un atelier national qui aura lieu le lendemain, 26 du même mois, et qui sera consacré à la présentation de la campagne de plaidoyer mise en œuvre par ladite association. De même, les recommandations y liées, formulées dans le cadre de ce projet «Fe. Na. Klima, Genre et Financement Climatique en Tunisie» seront également au centre du débat.

Laisser un commentaire