Le ministre de la Justice Mohamed Karim Jamoussi a ordonné à l’inspection générale au sein du département d’enquêter sr les circonstances de l’émission de deux mandats de dépôt à l’encontre de Nébil et Ghazi Karoui et de s’assurer de la légalité des procédures empruntées.

Dans le cas de figure, la loi stipule que « l’inspection générale exerce sous l’autorité directe du ministre, une mission d’inspection sur l’ensemble des juridictions et sur tous les services et les établissements relevant du ministère à l’exception de la cour de cassation.

La mission d’inspection est effectuée par ordre de mission du ministre. Le secret professionnel ne peut pas être soulevé à l’encontre de l’inspecteur désigné dans le cadre de l’exercice de sa mission ».
Nabil Karoui, propriétaire de Nessma TV, président du parti « Au Cœur de la Tunisie » et candidat à l’élection présidentielle anticipée, a été arrêté vendredi par une brigade de la Direction générale de la sûreté nationale au niveau de l’autoroute Tunis-Béja et conduit à la prison de la Mornaguia.
Son arrestation a suscité une large polémique. Certains ont mis en doute la légalité des procédures empruntées lors de son interpellation.

Des parties politiques ont accusé le chef du gouvernement d’être à l’origine de cette affaire, alors que d’autre estiment que l’émission d’un mandat de dépôt à l’encontre des frères Karoui continue une victoire de la loi dans sa lute contre les corrompus. Selon eux la justice ne prend pas de congé en période électorale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire