La direction de la poste tunisienne a appelé le syndicat de l’entreprise (Fédération générale de la poste) à suspendre immédiatement, le sit-in en cours et à reprendre les négociations, de manière à préserver les intérêts des agents, d’une part, et les équilibres financiers de la société, d’autre part.
La poste a recommandé, également, dans un communiqué, publié samedi, à prévaloir l’intérêt du citoyen, d’autant que ce sit-in coïncide avec les préparatifs de la la nouvelle année scolaire 2019-2020 et le versement des pensions de retraite.
Elle a réaffirmé  » le droit constitutionnel des agents de la poste à la grève et l’ouverture de la direction générale à leurs revendications et propositions, à condition que ceci se fasse conformément aux lois en vigueur « .
Ce communiqué a été publié suite à la suspension du travail dans plusieurs bureaux de la poste, dans différentes régions du pays, et la grève menée par des agents depuis mercredi 21 aout 2019, suite au recours à la force pour lever le sit-in observé par des syndicalistes et agents postaux, au siège du ministère de la Technologie de la communication et de l’économie numérique, selon le secrétaire général de la Fédération générale de la Poste, Habib Mizouri.
Mizouri a également, exprimé la disposition de la fédération à engager immédiatement des négociations avec le ministère.
Les professionnels de la poste revendiquent notamment, la mise en application des accords relatifs aux promotions conclus entre les deux parties et l’achèvement du statut.
La grève de la poste a suscité le mécontentement des citoyens d’autant plus qu’elle coïncide avec le lancement des inscriptions scolaires et universitaires et des abonnements de transport scolaires outre le paiement des salaires et pensions.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire