En marge de la première conférence annuelle de la Ligue des instances publiques indépendantes, tenue à Tunis, le président de l’Instance supérieur indépendante des élections (Isie), M. Nabil Baffoun, ainsi que le président de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), M. Nouri Lajmi, se sont exprimés dans des déclarations aux médias sur divers sujets d’actualité, en l’occurrence les prochaines échéances électorales et le paysage médiatique actuel.

Instaurer un environnement adé- quat pour les élections
M. Baffoun a déclaré que l’opération d’inscription des électeurs sera lancée le 10 avril simultanément sur l’ensemble du pays et à l’étranger. A cet égard, le président de l’Isie a fait savoir que soixante-quatre délégations diplomatiques représentant l’Isie dans différents pays à travers le
monde sont désormais chargées d’assurer le processus d’inscription. Il a ajouté qu’une application mobile permettant l’inscription à distance des ressortissants tunisiens sera bientôt lancée. Au niveau national, M. Baffoun a affirmé que l’instance a mobilisé, à cet effet, trois mille agents sur tout le territoire national, dont 2.600 agents mobiles qui cibleront les milieux fréquentés par les jeunes, notamment les facultés et les lycées. Pour les zones rurales, des déplacements par convois seront programmés pour inscrire les habitants. M. Baffoun a, en outre, souligné que des campagnes de sensibilisation au vote seront simultanément lancées avec l’ouverture de l’inscription des électeurs, étant donné que plus de 3 millions 200 mille citoyens ayant atteint la majorité électorale ne se sont pas encore inscrits.

Par ailleurs, M. Nabil Baffoun a noté que pour réussir le double scrutin de 2019, l’instance s’est fixé trois objectifs essentiels, à savoir augmenter le nombre d’inscrits sur les listes électorales, réussir les scrutins à l’étranger et instaurer un environnement adéquat qui garantisse la bonne marche d’une élection libre, juste et transparente. Le président de l’Isie a affirmé que l’instance veillera à prévenir les actes de violence politique nuisant au bon fonctionnement des élections.

Impérative amélioration des prestations des médias
S’exprimant sur le sujet de la régulation des médias, le président de la Haica, M. Nouri Lajmi, a déclaré que l’instance continue à déployer des efforts pour améliorer le paysage médiatique après la révolution. « Des pro- grès assez importants ont été enregistrés en matière d’organisation du paysage médiatique, du cahier des charges, de l’octroi des licences, etc. Mais beaucoup reste à faire encore. Avec la vigilance continue de la Haica et la prise de conscience des journalistes et des professionnels des médias, il a été convenu qu’une amélioration des prestations des médias mais aussi de la qualité de la couverture des élections s’impose », sou- ligne le président de la Haica. Par ailleurs, il a affirmé qu’à l’instar de toutes les instances publiques indépendantes, la Haica nécessite davantage de moyens de financement. Et de soutenir que l’instance de régulation des médias a besoin du soutien des différentes institutions de l’Etat, comme la BCT, du gouvernement, des différents départements ministériels, notamment des finances, pour pouvoir remplir efficacement ses missions, mettre en application toutes ses décisions et jouer pleinement son rôle de consolidation démocratique.

Marwa SAIDI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire