L’arnaque est toujours à l’affût dans ce métier, car certains réparateurs essayent d’exploiter le manque de connaissances des clients pour leur faire croire que la panne est compliquée et nécessite beaucoup de travail et de nouvelles pièces de rechange.

Les réparateurs électroménagers se font de plus en plus rares en Tunisie mais ils sont très sollicités par les Tunisiens. Ces professionnels sont en mesure d’effectuer des réparations de tous les équipements et matériel ménagers à domicile. Certains ne disposent même pas d’un atelier ou d’un local, se contentant de publier une annonce dans un journal contenant leur numéro de téléphone à appeler par tout citoyen qui veut réparer son téléviseur, son climatiseur, son ordinateur ou tout autre appareil en panne. En quelques minutes, le réparateur appelé se trouve dans la maison seul ou accompagné d’une autre personne pour l’aider.
Il commence le travail par un diagnostic de l’appareil en dévissant les différents composants électroniques. Après avoir trouvé la source de la panne, il propose à l’intéressé la réparation moyennant un montant donné, généralement élevé. C’est à prendre ou à laisser. Parfois, le réparateur propose des pièces de rechange neuves ou d’occasion et c’est au client de choisir en fonction de son budget. En principe, on opte pour les pièces neuves pour réparer l’appareil sur une base solide, une bonne fois pour toutes.

Des clients exigeants
Plusieurs citoyens sont profanes en matière d’électronique et peuvent être facilement bernés par ces professionnels à domicile. En effet, dans certains cas, aucune pièce de rechange ne mérite d’être échangée. Le réparateur effectue quelques manipulations et la machine ou l’appareil se remet à fonctionner sous le regard amusé du client qui paye la somme demandée sans rechigner. L’essentiel pour lui est que sa machine a repris son activité.
D’autres clients, plus exigeants, entament une discussion interminable avec le réparateur pour connaître les raisons qui ont amené le réparateur à exiger une somme si élevée.
Dans ce métier, il n’existe pas de barème de prix ou un tarif précis appliqué par tous les réparateurs. Le client doit toujours être prêt à payer la somme qui lui est demandée et prévoir un budget conséquent. Les possibilités d’arnaque sont toujours possibles dans ce métier, car certains réparateurs essayent d’exploiter le manque de connaissances des clients pour leur faire croire que la panne est compliquée et nécessite beaucoup de travail et de nouvelles pièces de rechange.

Valider sa compétence
Muni de sa boîte à outils, le réparateur commence à faire son travail loin du regard du client. Certains réparateurs ont effectué une formation professionnelle de quelques mois pour pouvoir exercer ce métier juteux.
D’autres ont appris le métier sur le tas sans aucune formation dans les centres de formation professionnelle, mais ont réussi à faire des affaires intéressantes. Il est possible, aujourd’hui, que les réparateurs qui n’ont pas subi une formation d’avoir leur certificat de compétence après avoir effectué un stage dans l’un des centres de formation professionnelle. Ce certificat constitue une preuve des autorités publiques reconnaissant et validant leur compétence dans un domaine donné comme les réparations électroniques.
Le secteur a besoin, en tout cas, d’une organisation pour barrer la route devant les intrus et les profiteurs qui ne reculent devant rien pour gagner de l’argent quitte à faire de l’arnaque aux dépens des clients profanes. Il est préférable également de définir des tarifs clairs pour chaque réparation.A noter que le déplacement du professionnel est compris dans la facture finale que doit régler le client.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire