Victorieux lors de ses deux premières rencontres de championnat, le CA semble avoir lancé sa saison sur la bonne voie.

Pour cette seconde rencontre de la saison, Lassaâd Dridi a décidé d’aligner une équipe offensive, avec une défense à quatre, un milieu récupérateur composé de Khelil et Ayadi et une attaque dirigée par Zouhaier Dhaouadi, Bilel Khefifi et Bassirou Compaoré.
De l’avis de tous, le rendement des défenseurs clubistes au début de cette saison était irréprochable. Pour preuve, les Hammamilifois ont éprouvé beaucoup de difficultés à se créer des occasions face à l’arrière-garde du CA. Mis à part quelques tentatives, aucune occasion dangereuse ne mérite d’être signalée. Par contre, ce sont les Clubistes qui ont inquiété le gardien adverse à maintes reprises par notamment Bilel Khefifi et Bassirou Compaoré qui ont fourni une prestation digne d’éloges.
D’entrée, le CA a déployé les efforts nécessaires pour mettre en difficulté son adversaire recroquevillé en défense. Les Clubistes ont ainsi créé plusieurs occasions grâce à un Bassirou Compaoré en pleine forme en début de cette saison. En s’appuyant sur sa vivacité, il a souvent bloqué les relances du CSHL et permis à son équipe de récupérer facilement les ballons à l’entrejeu. Chose qui a manqué au CA lors de la saison précédente.
Et c’est le jeune Iskander Laabidi qui s’est illustré comme étant l’homme fort de l’arrière-garde du CA. Il s’est montré diablement efficace dans les duels et dans les balles aériennes. Dridi devra être très satisfait du travail fait par son jeune joueur.

Groupe encore perfectible..
Les raisons de ce retour en force sont bien nombreuses. En effet, l’avènement de Lassaâd Dridi à la tête de la direction technique du CA a mis de l’ordre dans la maison des «Rouge et Blanc», ce qui a métamorphosé le visage de l’équipe depuis la reprise. Dridi et ses collaborateurs ont bien profité de la longue trêve estivale pour effectuer une préparation très poussée et ponctuée de plusieurs matchs amicaux. Le travail colossal minutieusement accompli a permis à Dridi non seulement de parfaire l’endurance chez les joueurs, mais aussi de trouver, enfin, la formule adéquate qui sied le mieux au groupe disponible devenu plus solide en défense, inspiré à l’entrejeu et percutant devant… Les quatre buts marqués depuis l’entame du championnat contre zéro but encaissé sont la parfaite illustration de ce renouveau. Toutefois, le groupe devenu plus homogène et équilibré reste encore perfectible à condition de préserver la même motivation et le même sérieux.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire