Célébrée, pendant une semaine, à la Cité de la culture et au Musée du Bardo, la première édition des Journées de la Céramique d’Art de Carthage (Jcac) dont l’ouverture a eu lieu samedi à la Cité de la culture, a été marquée par le vernissage, dimanche, d’une exposition du concours international de la céramique d’art et la céramique du design qu’abrite le musée du Bardo à Tunis.

Jusqu’à dimanche prochain, 8 septembre, le musée offre à voir une belle démonstration de l’évolution de la céramique, cet art qui puise ses racines dans des pratiques ancestrales dans une adaptation fascinante aux progrès offerts par les technologies nouvelles.
L’exposition présente deux collections de céramique se déclinant dans divers styles et inspirations.
La première est composée de 40 œuvres d’artistes tunisiens et étrangers participant au concours international de la céramique d’art alors que la deuxième regroupe 16 œuvres réalisées par des designers et artisans tunisiens et étrangers.
Mohamed Hachicha, directeur du Centre national de la céramique d’art Sidi Kacem Jelizi et directeur des Jcac, est revenu sur la création d’un Musée national de la céramique contemporaine dont l’annonce a été faite, samedi, par Mohamed Zine Elabidine, ministre des affaires culturelles.
Hachicha a estimé que ce nouvel acquis constitue «un rêve cher à tous les céramistes tunisiens qui devrait leur offrir une grande visibilité».
L’ouverture samedi à la Cité de la culture a été un voyage à travers les différentes pratiques liées à la céramique entre tournage, modelage, design et cuisson à travers des expositions de céramique artisanale et de céramique d’art, œuvres d’artisans et artistes tunisiens et étrangers.
Les poutres et poutrelles de la Cité ont été habillées par des œuvres cylindriques en céramique d’inspiration traditionnelle et moderne, conférant à cette bâtisse une dimension toute particulière de lieu de convergence des synergies créatives dans cette discipline.
Dès l’entrée de la Cité par l’avenue Mohamed V, sont installés des ateliers des métiers de la céramique avec la participation de jeunes issus des écoles des beaux-arts et de Sidi Kacem Jelizi.
Le hall central de la Cité a abrité une sélection d’œuvres d’artisans tunisiens de Moknine, Nabeul, Sejnane et Guellala outre celles représentant l’Espagne, la Sardaigne, la Turquie, l’Egypte, et l’Algérie. Un véritable voyage dans les merveilles de la poterie et de la céramique à travers lequel les visiteurs découvrent des perles en texture d’argile, avec des designs riches et variés.
La célébration de l’art de la céramique dont les origines remontent à l’aube du temps se tient en hommage à l’œuvre des céramistes tunisiens et étrangers.
C’est aussi une façon de promouvoir davantage le rôle économique important de la céramique.
Le programme se poursuit à la Cité de la culture avec des workshops, des rencontres professionnelles et de l’animation.
Ces journées se clôtureront en beauté avec un défilé de mode inspiré de la céramique, le 8 septembre, au Théâtre romain de Carthage.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire