L’artiste archive, décortique, dissèque à la manière du dessin scientifique l’histoire contemporaine, recueille des bouts de réalité pour accoucher, dans une fragilité violente, un constat visuel mêlant différents vécus.

La galerie Selma Feriani présente du 13 septembre au 27 octobre la nouvelle exposition personnelle de l’artiste tunisien Nidhal Chamekh. Intitulée « Nos visages », l’exposition regroupe des travaux orbitant autour des sujets d’actualité telles la crise migratoire et celle de la représentation politique.
Né en 1985, Nidhal vit et travaille entre Paris et Tunis. Sa pratique artistique est en évolution continue alliant aussi bien le dessin, la peinture et le collage pour emprunter d’autres sentiers à l’instar de l’installation et la vidéo. Nidhal archive, décortique, dissèque à la manière du dessin scientifique l’histoire contemporaine, recueille des bouts de réalités pour accoucher, dans une fragilité violente, un constat visuel mêlant différents vécus (personnel et politique).
Nidhal n’est pas à sa première exposition personnelle et est un habitué des lieux. Ses œuvres ont été exposées à la 56e Biennale de Venise, la Triennale d’Aïchi, la Biennale de Yinchuan, la Biennale de Dakar. A tunis, ses travaux ont été exposés dans différentes galeries, espaces et dans le cadre de différents événements artistiques dont le dernier en date, Dream City. On peut tomber sur sa signature dans différentes collections nationales et internationales à l’instar de celle du British Museum à London, celle de la fondation française Blachère, au Hood Museum of Art aux Etats-Unis et celle de la fondation tunisienne Kamel Lazaar.
Avec sa nouvelle exposition personnelle « Nos visages », Nidhal Chamekh revient, comme le note l’historien de l’art et commissaire-chercheur franco-iranien Morad Montazami, avec une série de travaux, plus ou moins récents, assemblés à la manière de contre-feux –le feu se combat par le feu. A voir absolument !

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire