Le candidat du mouvement d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou, à la prochaine élection présidentielle anticipée de 2019, a démarré sa campagne électorale, de la ville de Sfax, par un meeting, tenu, lundi soir, dans un espace privé.

Dans son discours prononcé devant des dirigeants nationaux et régionaux et des sympathisants de son mouvement, Mourou rend un hommage à la mémoire de Nejib Allah Cherni, adjudant-chef de la Garde nationale, tombé en martyr, lundi matin, au cours d’une opération sécuritaire anticipative. Trois terroristes ont été neutralisés, lors de cette opération.

« Les Tunisiens sont déterminés à éradiquer le fléau du terrorisme et à rester unis » face à cette calamité, indique Mourou.

Le démarrage de sa campagne électorale à Sfax lui insuffle, dit-il, un fort sentiment nationaliste, une ferme volonté de construire et une capacité de résistance dont la région avait fait montre lors de la lutte nationale contre le colonialisme et qu’elle a renouvelée le 12 janvier 2011, pour contribuer à façonner une image éclatante d’une Tunisie libre et démocratique.

‘’Le pays a besoin d’un Etat juste, où les nobles valeurs humaines sont respectées, valeurs reconnues dans le monde et prônées par l’Islam », indique Mourou, appelant les Tunisiens à la patience pour parachever les objectifs de la révolution qui demandent un long souffle’’.

‘’Le président de la République est appelé, surtout dans cette période sensible qui constitue une étape décisive, à la création d’un climat de confiance, permettant aux tunisiens de recouvrer leur « attachement à la vie » (« Hob Al Hayet »), soulignant sa détermination, s’il obtient la confiance des électeurs, à rétablir la dimension maghrébine de la Tunisie, par le biais de l’Union du Maghreb arabe, et à renforcer la dimension continentale, en s’ouvrant sur l’espace africain prometteur avec son vaste marché.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire