Les terroristes semblent en train de vivre leurs derniers moments en Tunisie.

Le pressing de l’Armée nationale et des forces de sécurité intérieure a permis, ces derniers mois, d’enregistrer un franc succès dans la lutte contre le terrorisme. Grâce à une traque de tous les instants et au renforcement de l’action de renseignement et aux opérations de veille et d’anticipation.

La dernière opération d’anticipation menée à Hidra, le  lundi 2 septembre, a, de par l’élimination de deux caïds terroristes bien connus et des plus dangereux, désarticulé les rangs de ces ennemis de l’ombre, au point que ceux-ci se retrouvent à découvert comme une cible facile traquée jour et nuit, qui attend son heure.

Et pour cause, les mieux placés dans la hiérarchie des groupes terroristes se trouvent obligés de se mettre à découvert en quittant leur tanière. Lors de l’opération de Hidra, qui a coûté la vie au martyr Néjib Cherni, chef du poste de police de Hidra, l’émir de Katibat «Okba Ibn Nafaa», dit « Bey Akrouf », a été ainsi abattu par les troupes tunisiennes.

Les perspectives de lutte s’avèrent encourageantes au point que l’effectif, entre police, garde nationale et militaires, devrait être renforcé par un recrutement imminent de 7.000 agents d’ici 2020, qui sont appelés à donner l’estocade finale.
Si Dieu le veut !

Charger plus d'articles
Charger plus par M’hamed JAIBI
  • Stress hydrique

    En Tunisie, l’actualité ne tourne pas au ralenti. On y carbure à plein gaz au rythme d’évé…
  • Contrat gouvernemental

    EN présence des représentants de la coalition gouvernementale attendue,  la version finale…
  • Une nouvelle approche de gouvernance

    A deux journées de l’obtention quasi assurée par le gouvernement Elyes Fakhfakh de la conf…
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire