En visite à Mahdia dans le cadre de sa campagne électorale pour la présidentielle anticipée, le candidat du parti Ettakatol, Elyes Fakhfakh a promis, une fois plébiscité, de poursuivre la mise en place des institutions de la deuxième République.
Rencontrant ses partisans dans la délégation de Sidi Alouen, gouvernorat de Mahdia, Elyes Fakhfakh s’est engagé à parachever la mise en place de la cour constitutionnelle et à renforcer le pouvoir local jugé, selon lui, indispensable pour promouvoir le développement régional.
Evoquant son programme électoral, le candidat d’Ettakatol a souligné tout l’intérêt qu’il accorde à la réduction des disparités régionales et à la promotion de l’investissement pour réduire le taux de chômage et lutter contre l’émigration irrégulière.
En matière de sécurité et de défense Elyes Fakhfakh prône la poursuite de la lutte antiterroriste en protégeant les frontières et en renforçant les moyens et capacités des forces de l’ordre et des services de renseignement.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire