Accosté, depuis le 19 mars dernier au port commercial de Gabès, le cargo transportant 30 mille tonnes de coke, importé pour le compte d’une cimenterie, a rebroussé chemin, mardi, sans décharger sa marchandise, a appris l’agence TAP auprès d’une source au port.

Les bureaux exécutifs de l’Union régionale du travail et de l’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, les membres du conseil régional et des composantes de la société civile, s’étaient opposés au déchargement de coke au port commercial de Gabès, en prévision de l’arrivée du cargo.

Ils avaient, en outre, appelé les autorités de tutelle à mettre en œuvre la décision relative à la création d’une ligne maritime de transport de conteneurs et la préservation des activités du tourisme de croisière.

Par ailleurs, ils avaient, également, revendiqué la mise à niveau du port et son intégration au réseau des ports internationaux.

Le port de Gabès dont la profondeur du bassin atteint 12 mètres, soit la plus importante au niveau des ports tunisiens, est apte à accueillir des navires de toutes tailles. Il est aussi doté de 8 quais, sur une longueur de 2 km.
Le port est relié au réseau ferroviaire et autoroutier, ce qui l’habilite à assurer l’activité de transport de conteneurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *