Ça doit être drôle cette press-dance ! Et tous ces vieux, ils vont danser eux aussi ?…Et pourquoi il y a deux femmes seulement alors qu’il y a beaucoup d’hommes ? Et la presse ?… Elle va participer, elle?

– Papa papa! Dis, c’est quoi qu’ils attendent tous ces gens ?

-Ah,…c’est pour participer à la course à la présidence, fiston

– Jamais entendu parler de cette nouvelle danse. C’est pour ça qu’ils se pressent pour aller danser !?… Ça doit être drôle cette press-dance ! Et tous ces vieux, ils vont danser eux aussi ?…Et pourquoi il y a deux femmes seulement alors qu’il y a beaucoup d’hommes ? Et la presse ?… Elle va participer, elle ?

– Oh, oh, oh…Qu’est-ce que tu racontes là ?… J’ai dit présidence,…pas «press-dance»

– Ah !…Présidence ?!… Présidence ?!….Ah pppa !…. c’est la nana du président, n’est-ce pas ?… Et pourquoi qu’ils veulent courir pour l’avoir ?…Le président ne veut plus d’elle?

– Meu noooon… fiston !….Présidence c’est la fonction de président !

-Ah bon ?!…A part le palais, la grosse bagnole, les motards et tout, le président a aussi une fonction ?

-Mais bien sûr fiston, qu’il a une fonction, il est le chef de l’Etat

-Comment ça ?…Avec la fonction il devient un simple chef ?…il vaut mieux  qu’il laisse tomber cette histoire de fonction…..chef, c’est très peu ! Au moins…

–Il n’est pas un simple chef, il est le chef de l’Etat

-L’Etat ?…l’Etat ?….C’est quoi l’Etat, papa ?

– Eh bien, l’Etat c’est comme ce qui fait réunir notre famille, il ya toi, ton frère et ta sœur et ta maman et moi, nous sommes unis par les bons sentiments et aussi par le devoir de rester ensemble et de nous entraider, nous avons une maison qui nous abrite et moi, je suis le chef de la famille

– Et maman, elle n’est pas une cheffe, elle ?  C’est pourtant elle qui dit ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire, qui nous donne une bonne raclée quand on ne reste pas sage…

– Ta maman elle,  c’est comme la cheffe du gouvernement… Humm ! Bon, disons un Etat  c’est comme l’école pour les élèves…Chaque pays possède un Etat,….les citoyens sont comme les élèves et l’Etat c’est l’école, avec des classes, des programmes, des instituteurs et… un directeur. C’est lui le chef de l’école

– Donc si j’ai bien compris ces gens-là veulent devenir des directeurs de l’école ?

– Meu non fiston !….Ce n’est qu’un exemple, l’école. L’Etat c’est comme le moteur, il est composé de rouages… La famille, l’école, la municipalité, la police, l’Armée, etc., sont les rouages de l’Etat et les lois sont comme les vitesses.

Le chef c’est le conducteur, il doit être un bon conducteur qui  veille à ce que la voiture roule bien, c’est-à-dire éviter que chaque rouage tourne à sa guise et qui veille aussi à ce qu’elle roule dans la bonne direction tout en respectant le code de la route.

– Ah, j’ai compris… ils veulent devenir le directeur ou le conducteur de notre pays !

– Bravo !…Tu as très bien compris l’exemple

-Et pourquoi  qu’ils doivent courir pour devenir directeur ?…Y a pas un grand directeur qui choisit un parmi eux ? Et tous ces vieux et ces deux nanas avec leurs talons et ce vieux avec une djebba, ils vont courir eux aussi ?…Mais y vont pas pouvoir tenir le coup! …Y vont tout de suite devenir tout rouge et, hop, tomber

– Si…Il y a un grand directeur qui va choisir, c’est le peuple

– Un grand directeur ?….le peuple ?…C’est quoi le peuple, papa ?

– Eh bien ce sont tous les gens qui ont le même pays et qui sont encore en vie

-Et ils sont un grand directeur ?

-Ben oui !

-Tous ?…Ensemble ?… Nooon tu plaisantes, papa. Comment y vont s’entendre ?… Y vont se chamailler

– Ecoute monsieur l’analyste politique !…Ce grand directeur qu’est le peuple va choisir un chef, d’ailleurs la course c’est une image, ils ne vont pas réellement courir, ils vont obtenir chacun une note et le meilleur parmi eux va gagner

– Mais papa, si le peuple est un grand directeur pour quoi qu’il a besoin d’un chef ?

– Pas un chef pour lui, mais un chef pour l’Etat…Et l’Etat va garantir les droits de chacun et intervenir par la force s’il le faut pour réussir sa mission. Le directeur de l’école n’est pas le chef des élèves, il est le chef de l’Ecole

– Ah ! Ok !…Mais alors pourquoi les élèves ne choisissent pas leur directeur ?… Ah, c’est comme les enfants qui ne choisissent pas leurs parents ?

– Ecoute fiston ! Le directeur de l’école, lui, est nommé par un grand directeur qui ne s’occupe que des écoles, lui-même il est nommé par un ministre, lui-même nommé par le chef du gouvernement…

– C’est-à-dire par maman ?

– Meu non ! Maman c’était pour l’exemple de la famille…

– Ah ! Ok

– Le chef du gouvernement, lui, est le chef de l’administration publique, qui elle, est composée de ministères dirigés chacun  par un ministre et chaque ministre s’occupe d’une chose bien précise, l’Education, la Santé, l’Economie, etc…Le chef de l’Etat lui, il représente le pays, gère ses relations avec les autres pays, veille sur le respect des lois,  sur la sécurité du pays, etc

– Ça doit être vachement intéressant de devenir chef d’Etat…

Quand je serais grand je participerai à cette course. Pourquoi toi tu ne participes pas à cette course, papa ? Tu étais un champion et tu as un tas de médailles

– Eh bien fiston tout simplement, je ne me sens  pas apte à assumer cette lourde responsabilité… Et puis la course nécessite une grande préparation, coûte beaucoup d’argent et demande des équipes de supporters, etc.

– Mais regarde papa, tous ces candidats semblent fatigués, affamés…

Regarde papa  comment  certains sont sales et d’autres comment ils cognent par derrière sur les autres coureurs et comment d’autres distribuent des paquets et des cartons pour les supporters. Par contre toi tu es sportif, intelligent, sympa, bien éduqué…

– Hhhhhhh…. Justement il ne faut pas être bien éduqué pour devenir président. Le comble c’est que certains parmi ces candidats n’ont même pas réussi à gérer leurs familles, d’autres n’ont jamais rien géré, sauf peut-être une petite association ou un parti familial

– Mais alors si personne n’est bon pour la fonction, pourquoi se casser la tête à vouloir à tout prix avoir un président ?

– Non fiston ! Chaque équipe, chaque orchestre doit avoir un chef, sinon chacun va faire ce qu’il veut et ce sera l’anarchie et plus les membres sont bien disciplinés et sérieux, plus le chef va rarement intervenir.

Les institutions c’est la même chose. L’important est que chacun sache ce qu’il est tenu de faire et le fait bien et à temps. Parfois fiston, on est obligé non de choisir le meilleur mais de choisir le moins mauvais

-Alors si j’ai bien compris, la gabegie et toutes ces saletés que l’on voit partout, dans le pays et tous les jours c’est avant tout nous ?

-Grosso modo oui. Mais c’est aussi la faute des anciens responsables. Quand le directeur ferme les yeux, favorise certains par rapport aux autres,  punit les meilleurs  et que les instituteurs ne sont pas compétents et qu’ils s’en foutent des élèves, ces derniers vont devenir des cancres et peut-être bien de futurs délinquants.

Eh bien c’est ce qui c’est passé chez nous jusqu’à ce que le peuple en a eu marre de tout ça et chassé l’ancien président…Celui-là était plus qu’un simple délinquant, il était un vrai criminel

– Donc papa, si ceux qui vont choisir le président sont des cancres et de futurs délinquants et celui qui va diriger le pays est déjà lui-même un cancre et un  futur délinquant, nous sommes donc tous bons pour la prison. N’est-ce pas ?

Par Foued ALLANI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire