Le candidat d’Ennahdha à l’élection présidentielle anticipée, Abdelfattah Mourou a indiqué que l’édification d’institutions « fortes et efficaces » est un travail de longue haleine. Il est tributaire d’une volonté sincère œuvrant par conviction à changer la donne, a-t-il ajouté, au cours d’un meeting organisé, lundi soir, à Boumhel (Gouvernorat de Ben Arous) dans le cadre de sa campagne électorale.

Parmi les questions fondamentales qui se posent à l’heure actuelle et à l’avenir, a-t-il dit, il y a lieu de consolider le processus de l’Etat démocratique, d’opter pour la primauté de la loi et le respect des libertés et de rompre définitivement avec la dictature. Il s’agit également, selon lui, de lutter contre la corruption et d’instituer une justice intègre qui ne doit pas être instrumentalisée en politique.

Pour le candidat d’Ennahdha, ceux qui aspirent à prendre le pouvoir doivent s’atteler à l’amélioration des conditions de vie des citoyens et accorder un intérêt plus accru aux préoccupations des jeunes. Car, a-t-il soutenu, « la mort des Nations » a lieu lorsque les jeunes sont désespérés.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire