Mehdi Jomaa, candidat du parti « al-Badil » à la présidentielle anticipée, s’est engagé à « lutter contre le chaos » et à faire « appliquer la loi à tout le monde ».

Je veillerai à lutter contre le chaos comme je l’ai fait auparavant contre le terrorisme, les dérives et les ligues de défense de la révolution, a-t-il dit, mardi, en marge de la visite à Nabeul dans le cadre de sa campagne électorale. »Je ne formule pas des promesses, mais des engagements », a-t-il ajouté.

Pour lui, le président de la République doit jouer un rôle majeur dans la construction de l’avenir du pays et dans la lutte contre la criminalité et le chaos, et ce en total respect des lois.

Il a promis, en cas de victoire, de porter un intérêt accru au gouvernorat de Nabeul et à toutes les régions de la Tunisie, en particulier à tout ce qui a trait à la protection de l’environnement.

Jomaa s’est, aussi, engagé à promouvoir le secteur agricole et les ressources hydriques ainsi que le tourisme, accusant le gouvernement actuel d’ »amateurisme » et de « mauvaise gestion ».

Le citoyen ne réclame pas l’augmentation de son salaire, mais demande plutôt l’amélioration de son niveau de vie et de son pouvoir d’achat, a-t-il estimé. Et d’ajouter qu’il est grand temps de mieux gérer nos ressources et de développer la qualité des investissements afin que l’amélioration du pouvoir d’achat soit perceptible chez les citoyens.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire