La balance commerciale enregistre un excédent avec 
la France, la Libye et le Maroc
Le déficit commercial de la Tunisie s’est établi à 3.973,2 MD durant le premier trimestre de l’année 2019, contre 3.655 MD durant la même période de l’année 2018. Le taux de couverture a enregistré une augmentation de 1,3 point par rapport au premier trimestre de l’année 2018 pour s’établir à 74,9 % contre 73,6%, d’après la note conjoncturelle de l’INS (mars 2019).
Cette situation est imputée surtout au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-1453,8 MD), l’Italie (-834,1 MD), la Turquie (-647,9 MD), l’Algérie (-637,6 MD), la Russie (-354,1 MD).
En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement la France (1354,4 MD), la Libye (337,9 MD) et le Maroc (150 MD).
Hors énergie, le déficit de la balance commerciale se réduit à 2.561,7 MD. Le déficit de la balance énergétique s’établit à 1.411,5 MD (35,5% du total du déficit) contre 1.381,8 MD durant la même période en 2018.

Augmentation de 16,3% des exportations
Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant le premier trimestre de l’année 2019 montrent que les exportations ont augmenté de 16,3% (+35,2% durant la même période de l’année 2018). Les exportations ont atteint le niveau de 11.846,4 MD contre 10.182 MD en 2018.
L’augmentation observée au niveau des l’exportations concerne la majorité des secteurs. En effet, des accroissements ont été enregistrés dans le secteur des mines, phosphate et dérivés de 75,8%, suite à l’augmentation des exportations en DAP (83,4 MD contre 39,8 MD) et de l’acide phosphorique (120,3 MD contre 73,3 MD).
De même, les exportations du secteur de l’énergie ont évolué de 31,4% et celles des industries manufacturières de 30,8% (le secteur des industries mécaniques et électriques enregistrant une hausse de 18,4%, et le textile et habillement et cuir augmentant de 14,8%).
En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires a enregistré une baisse de 9,9%, suite à la diminution des ventes en huile d’olive (444,7 MD contre 776,9 MD).

Hausse de 14,3% des importations
Les importations ont enregistré une hausse de 14,3% (+21,2% durant la même période de l’année 2018). Les importations ont ainsi atteint la valeur de 15.819,6 MD contre 13.837 MD durant le premier trimestre de l’année 2018.
L’augmentation des importations de 14,3% est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs. En effet, les importations ont enregistré des augmentations de 26,3% pour les mines, phosphate et dérivés, de 24,1% pour les produits agricoles et alimentaires de base, sous l’effet de la hausse des achats de blé tendre (276,5 MD contre 140,5 MD) et d’orge (190,1 MD contre 67,7 MD).
De même les importations ont évolué de 20,7% pour les biens d’équipement, de 10,6% pour les matières premières et demi-produits et de 10,7% pour les produits énergétiques.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *