Lanterne rouge du classement avec 13 points, l’ASG connaît une période de doute sans précédent et vit des moments très difficiles. Le hasard du calendrier met sur sa route l’Espérance qui se trouve sur un nuage et continue tranquillement son bonhomme de chemin sur tous les fronts où elle est sollicitée. A commencer par le championnat où elle n’entend pas perdre son fauteuil de leader ou rétrécir l’écart qui la sépare de ses dangereux poursuivants. Après la décision de faire jouer ce match à huis clos, les Gabésiens ont fini, après avoir fait monter la pression, par obtenir 3.000 places. Trop peu, estiment-ils, pour galvaniser une équipe qui a plus que jamais besoin du soutien de son public.

Comme chez son voisin le SG, les soucis financiers et les remous des joueurs ne manquent pas et Kaïs Zouaghi essaie de faire contre mauvaise fortune bon cœur, et d’espérer un gros miracle pour pouvoir dans de telles circonstances défavorables grapiller les trois points.

«Dans ce match face aux “Sang et Or”, nous avons une seule petite lueur  d’espoir pour nous en tirer, dit-il.

C’est que l’EST saturée physiquement et mentalement par le marathon de rencontres qu’elle vient d’effectuer, pense à reprendre son souffle  et à se ménager pour la Ligue des champions ce qui pourra nous servir et nous porter secours. Hormis ça, il ne nous reste qu’à prier pour ne pas essuyer une défaite à domicile qui ne fera qu’aggraver notre situation et entacher de plus en plus un moral qui n’est pas au beau fixe».

Hédi JENNY

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *