La fédération générale du transport a décidé d’observer une grève générale les 12 et 13 avril en cours dans l’ensemble du pays suite à l’échec de la séance de réconciliation tenue mercredi matin avec les présidents des chambres syndicales de transport des marchandises et du carburant relevant de l’Union tunisienne de l’industrie du commerce et de l’artisanat, a souligné le secrétaire général de la fédération, Moncef Ben Romdhane dans une déclaration à l’agence TAP.
Selon le responsable syndical, les travailleurs dans ce secteur revendiquent le classement du transport du carburant dans la liste des produits dangereux pour profiter des avantages sociaux de cette catégorisation outre la signature de l’avenant du secteur du transport des marchandises
A noter que la fédération avait annoncé que la grève générale serait observée en raison du non respect par les chambres syndicales du secteur du transport et du carburant du procès d’accord sur les augmentations salariales au titre des années 2018 et 2019 et la non signature d’un accord sur la classification du transport du carburant dans la liste des produits dangereux.
Les transporteurs de carburant avaient observé une grève sans préavis le 13 décembre 2018 pour revendiquer leur intégration dans la convention des hydrocarbures en vertu de laquelle, leurs salaires seraient augmentés.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire