Le taux de participation générale du corps électoral pour l’élection présidentielle anticipée s’est établi autour de 45,02% en Tunisie et 19,7% à l’étranger, a indiqué le président de l’Isie, Nabil Baffoun. Comparé au taux enregistré lors du premier tour de la présidentielle de 2014, la participation à ce scrutin présidentiel est jugée faible. Le nombre total des électeurs a atteint 3.010.908. Kébili a affiché le plus grand taux de participation estimé à 58,9% alors qu’à Béja il était le plus faible avec 22,8%

«Ce taux de participation est conforme aux standards internationaux et précisément en Europe, mais reste très en-deçà du taux de participation enregistré lors des élections de 2014 se situant à plus de 64%. Même si le nombre des électeurs inscrits a cru d’environ 2 millions, il n’a pas suivi l’augmentation du taux de participation générale en Tunisie et à l’étranger, s’est désolé Nabil Baffoun.  Les Tunisiens ont-ils abandonné leur droit à voter ? Hier, ce qui a marqué l’opération du vote c’était, en effet, les faibles taux de participation annoncés toutes les deux heures. Les Tunisiens ont suivi de près et dès les premières heures la progression de ce taux de participation au scrutin présidentiel, alors que les statistiques annoncées régulièrement, toutes les deux heures, étaient décevantes.

Le taux de participation, environ trois heures après l’ouverture des bureaux de vote, soit à 11h00 du matin, s’est établi à seulement 7,3%, a annoncé l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), lors d’une première conférence de presse. Deux heures après, le taux de participation des électeurs tunisiens inscrits s’est légèrement élevé à 16,3% à 13h00 soit un taux d’abstention de 83,7%. Le marathon des conférences de presse de l’Isie se poursuit, à 17h, l’instance électorale a informé le grand public que le taux de participation était de l’ordre de 27,8% à 15h, un taux, jugé toujours en decà  des attentes. Lors de ce point de presse, ayant connu une grand intérêt de la part des journalistes, Nabil Baffoun s’est montré déçu du taux de participation adressant un émouvant message aux Tunisiens et notamment aux jeunes pour aller voter, mais, en dépit de cet appel, le taux ne s’est pas considérablement amélioré. En fait, ce sont tous les membres de l’Isie qui ont transmis des appels aux Tunisiens pour aller exercer leur droit, restés sans réponse de la part des électeurs inscrits.

Un taux largement inférieur à 2014

En 2014, lors du premier tour de la présidentielle, le taux de participation était estimé à 64%, ce qui laisse les observateurs très pessimistes quant à l’actuelle affluence vers les bureaux de vote durant ce scrutin présidentiel. Bien que certaines personnes aient estimé que le taux de participation devait s’améliorer durant les dernières heures de l’opération électorale, on est resté très loin des taux enregistrés en 2014. En fait, le ressenti était bien là et visible pour les journalistes et observateurs qui ont couvert les élections de 2014, il n’y a quasiment pas de longues files d’attente dans les différents bureaux à l’instar des élections de 2014, lorsque les files d’attente allaient jusqu’à la porte. Contrairement aux personnes âgées qui ont pris d’assaut les bureaux de vote dès les premières heures de leur ouverture, ce sont notamment les jeunes qui se sont largement abstenus lors de cette élection électorale. Plusieurs observateurs ont justifié ce désenchantement observé notamment chez cette tanche d’âge par le climat politique qui a marqué la campagne électorale et la période préélectorale.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire