Mourad Harbaoui expose actuellement et jusqu’au 25 septembre à la galerie Sophonisbe à Carthage . Une exposition conjointe avec le photographe français Frédéric Laban, sous le titre de « Serial couleurs ». A cette occasion il nous a accordé cet entretien.

C’est votre première exposition depuis cinq ans. Pourquoi toute cette absence ?
En effet je n’ai pas exposé en Tunisie durant toute cette période mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas travaillé. Au contraire j’étais très actif à l’étranger où je me suis investi dans un grand projet qui verra le jour en décembre 2019. Il s’agit d’un espace artistique sous forme de galerie et de show room où je peux exposer mes œuvres de grands formats aux Jardins d’El Menzah. Il m’a fallu toute cette période pour préparer cet espace que je considère comme le projet de ma vie . Cet espace portera le nom de « Harbaoui art gallery ». Un espace de très haut niveau à la hauteur des espaces qu’on retrouve en Europe .
«Serial couleurs » est le nom de cette exposition. C’est pour la première fois que vous exposez en duo avec un autre artiste…
C’est une exposition conjointe avec Frédéric Laban, un photographe urbaniste qui a travaillé avec la Fondation le Corbusier. Il y avait un écho et des interpellations de lumières entre ses photographies et mes peintures et j’en étais très touché. Il y a aussi les couleurs et leurs mouvements qui nous lient.
Cinq ans après on remarque qu’il y a un changement dans votre usage de la couleur …
Effectivement il y a beaucoup de tons qui ont changé… Je suis un artiste qui bouge beaucoup, les tons bougent avec moi à chaque fois que j’ai un nouveau contact avec la vie et la matière… Il y a une personnalisation intériorisée dans la composition des couleurs. Il y a aussi une sorte d’expérimentation de nouvelles pistes. A mon avis il y a une légère évolution par rapport à ce que je faisais il y a cinq ans. Par contre l’évolution sera certaine dans ma prochaine exposition qui aura lieu dans le nouvel espace qui ouvrira ses portes en décembre. Ca sera une exposition surprise…
Qu’est- ce qui a changé dans votre rapport avec l’art ces dernières années ?
Notre pays passe depuis huit ans par beaucoup de vagues qui ne manquent pas de me secouer ou de me décevoir parfois… C’est un vrai capharnaüm ! Cela dit, je reste très optimiste et j’attends toujours le véritable essor de l’art et de la culture . Cela n’a rien changé dans mon rapport à l’art mais j’ai remarqué que la culture est de moins en moins considérée par les gens dans un pays devenue trop politisé .

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire