L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) organise le 14e Salon international de l’agriculture, des machines et équipements agricoles (Siamap 2019) du 24 au 29 septembre au Palais des expositions  au Kram.

Plus de 35 pays africains et quelque 250.000 visiteurs seront au rendez-vous. Outre les pavillons des exposants, Siamap va organiser des séminaires scientifiques sur les agricultrices et leur rôle dans l’inclusion économique, l’agriculture renouvelable et les instruments de recherche et de technologie.

Améliorer la productivité

Aujourd’hui, l’agriculture s’est modernisée de par le monde et plusieurs équipements de pointe ainsi que des techniques avancées sont mis en place en vue d’améliorer la productivité et d’obtenir des produits de haute qualité et qui peuvent être commercialisés dans tous les marchés. La Tunisie est appelée à s’adapter à ces nouveautés en introduisant ces techniques de production qui ont fait leurs preuves dans les pays développés.

Par ailleurs, les jeunes participeront à  des concours pour les encourager à inventer de nouvelles applications dans le domaine agricole. C’est une occasion pour donner libre cours aux jeunes compétences afin qu’elles montrent aux professionnels et au grand public leurs capacités d’innovation et de créativité dans un secteur vital.

D’autre part, un accord de partenariat sera signé avec le ministère des Technologies de la communication et de l’Economie numérique et d’autres accords avec d’autres institutions économiques sont prévus. Le but est de travailler en symbiose pour parvenir à augmenter la production agricole en préservant les droits et les intérêts des agriculteurs dans toutes les régions.

Ce salon constitue une opportunité pour contacter directement les professionnels et leur proposer des équipements et des applications de qualité de nature à améliorer la qualité de la production. Les agriculteurs auront également l’occasion de connaître de nouveaux partenaires et de tisser des relations durables et bénéfiques.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire