Les travaux de construction du barrage Saida, à Oued Ellil (gouvernorat de la Manouba), ont enregistré un taux d’avancement de 10 %, fait savoir à l’agence TAP Faez Moslem, directeur général des barrages et des grands travaux hydrauliques. Ce projet s’inscrit dans le cadre du transfert des eaux de l’extrême nord tunisien vers le Grand-Tunis, le Cap Bon et le Sahel, moyennant 110 millions de dinars.

Les services régionaux concernés s’emploient, actuellement, à régler les problèmes fonciers encore en suspens. Une réunion s’est tenue, lundi, pour en accélérer les procédures, signale Moslem assurant que cette question ne conduira pas au blocage des travaux.

Quelque 260 ha de terres agricoles ont été mis à la disposition du projet, en attendant la finalisation des procédures de confiscation des 74 ha restants.

Le total des indemnisations est évalué à 3,649 millions de dinars qui profiteront à 43 familles dont 33 familles ont déjà reçu 2,330 millions de dinars, alors que 10 dossiers sont en cours de finalisation.

Le barrage Saida devra contribuer au stockage de 45 millions de m3 d’eau, en plus du barrage d’El Kalâa, en cours de construction. Ce qui permettra de combler le déficit enregistré au niveau du canal de Medjerda-Cap Bon construit en 1984, et de répondre aux besoins croissants du grand Tunis et du littoral.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire